Une candidate municipale poignardée parce qu'elle "inonde" l'Allemagne de migrants

Une candidate municipale poignardée parce qu'elle "inonde" l'Allemagne de migrants

Publié le :

Dimanche 18 Octobre 2015 - 17:57

Mise à jour :

Dimanche 18 Octobre 2015 - 18:10
Oliver Berg/AP/SIPA
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Henriette Reker a été poignardée la veille des élections municipales par un ancien néonazi qui estimait qu'elle inondait l'Allemagne de réfugiés. La candidate favorite de la mairie de Cologne a été opérée en urgence. Le pays est sous le choc.

Henriette Reker, candidate favorite de la mairie de Cologne en Allemagne, a été poignardée le 17 octobre dernier, alors qu'elle rejoignait le stand de ses supporters sur le marché de Braunsfeld, la veille des élections municipales. Indépendante, mais soutenue par une coalition anti-SPD (sociaux-démocrates), Henriette Reker distribuait des roses aux passants lorsqu'elle s'est fait attaquer par un homme avec deux couteaux de chasse.

Gravement touchée à la gorge et au ventre, la candidate a été opérée en urgence. Ces jours ne seraient pas en danger. 

"C’est une attaque lâche et répugnante contre la démocratie et par là même, contre nous tous. Un acte à la motivation politique", a déclaré Hannelore Kraft, la présidente (SPD, centre-gauche) de la région, faisant référence aux raisons qui ont conduit l'agresseur à agir.

Frank S. (44 ans) chômeur et ancien néonazi, a justifié son geste en affirmant que "Reker et Merkel inondaient"  l'Allemagne de "réfugiés". Selon les enquêteurs, dans les années 1990, celui-ci aurait appartenu à un parti d'extrême-droite (interdit depuis) mais n'aurait plus de contact avec cette mouvance. Après l'attaque, Frank S. aurait attendu près d'un feu rouge que l'on vienne l'arrêter, disant aux policiers: "j’ai fait ça pour vous".

Le soir de l'agression, des dirigeants et responsables de tous bords politiques ont formé une chaîne humaine "contre la violence" autour de l'hôtel de ville de Cologne. La chancelière Angela Merkel a elle, exprimé "sa stupeur" et condamné le geste de Franck S.

 

Henriette Rekera a été agressée au couteau la veille des municipales de Cologne.


Commentaires

-