Christian Noyer sur le Livret A: "0,75% c'est vraiment le bon équilibre"

Christian Noyer sur le Livret A: "0,75% c'est vraiment le bon équilibre"

Publié le :

Jeudi 15 Janvier 2015 - 09:03

Mise à jour :

Jeudi 15 Janvier 2015 - 16:54
Christian Noyer était l'invité d'Europe-1 ce jeudi matin. Le gouverneur de la Banque de France est revenu sur la baisse du taux du Livret A et a rappelé l'importance de continuer l'effort budgétaire en France.
©Capture d'écran Europe1
PARTAGER :
-A +A

Baisse du taux du Livret A, aujourd'hui à 1%

"Je propose 0,75. Economiquement, je devrais proposer un peu plus bas mais je veux tenir compte de la psychologie des épargnants. Je pense qu'il faut faire un mouvement d'une ampleur relativement limitée".

"Rester à 1% serait totalement irresponsable et je ne veux pas le proposer. Nous avons absolument besoin de dynamiser la croissance et l'emploi. C'est l'objectif numéro-1 de la France en matière économique. Pour faire ça, il faut baisser le coût de financement de l'économie".

"C'est rentable. Je considère que c'est vraiment le bon équilibre".

"Si le gouvernement maintien les 1%, les conséquences seraient graves. Déjà avec 0,75, j'incorpore un coup de pouce très important. Il aurait dû baisser à 0,25, j'aurai pu proposer 0,50".

"Si on reste à 1%, ça veut dire qu'on fait obstacle à l'action de la BCE en France".

 

Revenus du Livret A

"Il y a aujourd'hui 85 milliards inutilisé à la caisse des dépôts. Si j'étais totalement en ligne avec ce qui serait nécessaire pour l'économie, j'aurais tendance à le baisser davantage. Il faut éviter les mouvements trop brusques".

"Il ne faut pas s'opposer à l'action de la BCE. Je propose 0,75 avec le bon espoir que le gouvernement me suivra".

 

Baisse des rendements de l'Assurance vie (taux à 2,5% aujourd'hui)

"On ne peut pas indéfiniment rémunérer à 2,5 en investissant à 0,7%. Le taux de rendement de l'Assurance vie va continuer à baisser".

 

Unité nationale en économie

"Il faut qu'on soit unis pour prendre toute les mesures pour assurer la confiance dans le redressement économique de la France".

Loi Macron: "elle peut avoir un effet réel sur la croissance. Il y a des exemples de mesures qui auront un effet immédiat sur la création d'emplois et la croissance".

"C'est un pas important dans la bonne direction. Sur certains points, cette loi est timide. Il serait souhaitable d'aller plus loin. Il y a beaucoup d'autres chantiers qu'il faudra suivre".

 

Contribution financière des Français à l'effort de guerre

"Il y a des choix à faire dans le budget de l'Etat. Ce sont des arbitrages qui peuvent parfaitement être financés par une accélération de la baisse des dépenses dans d'autres domaines".

"L'accélération de la baisse des effectifs civils de l'Etat pourrait permettre de financer cet effort".

 

Baisse du prix du pétrole

"Il y a trois phénomènes simultanés qui sont excellent. La baisse du prix du pétrole, la baisse des taux et l'euro qui baisse".

"L'euro qui baisse c'est un facteur absolument naturel puisque la croissance est faible en zone euro".

 

Rachat massif de dette publique par la BCE

"On vient d'entrer dans une période de black-out. Je ne peux rien dire sur le fond. Nous sommes décidés à tout faire pour ramener l'évolution du prix dans notre cible de stabilité en facilitant l'accélération de la croissance".

"Nous avons tous les atouts pour que ce soit une bonne année, à condition de nous convaincre collectivement qu'il faut faire des réformes".

Christian Noyer était au micro d'Europe-1 ce jeudi matin.


Commentaires

-