Smic: augmentation de 0,8% au 1er janvier 2015

Smic: augmentation de 0,8% au 1er janvier 2015

Publié le :

Jeudi 18 Décembre 2014 - 11:55

Mise à jour :

Jeudi 18 Décembre 2014 - 13:17
Le Smic horaire passera au 1er janvier 2015 de 9,53 euros à 9,61 euros bruts, a annoncé ce jeudi le ministère du Travail. Cette hausse permettra à une personne payée au Smic de recevoir à la fin du mois 1.457,52 euros bruts mensuels pour 35 heures hebdomadaires.
©Durand Florence/Sipa
PARTAGER :
-A +A

Quelques jours avant Noël, le gouvernement ne s'est pas montré très généreux. A partir du 1er janvier 2015, une personne payée au Smic touchera 1.457,52 euros bruts mensuels pour 35 heures hebdomadaires, soit 12,14 euros bruts de plus par mois par rapport à 2014, a annoncé, ce jeudi, le ministère du Travail dans un communiqué.

Cette augmentation de 0,8%, faisant passer le Smic horaire de 9,53 à 9,61 euros bruts de l'heure, correspond uniquement à la revalorisation minimum annuelle. Aucun coup de pouce du gouvernement n'est prévu cette année.

Cette annonce, qui intervient suite à une réunion, ce jeudi matin, de la Commission nationale de la négociation collective (CNNC), a provoqué la colère des syndicats. Pourtant, le ministre des Finances, Michel Sapin, avait prévenu dès le début du mois qu'il "n'y aurait pas de coup de pouce", conformément aux préconisations du groupe d'experts sur le Smic.

La CGT et FO avaient vu juste. Les deux syndicats avaient estimé à partir des données statistiques de l'Insee, que le Smic allait augmenter de 0,7 ou 0,8% au 1 er janvier 2015. Pour autant, la déception est de taille. La CGT, qui réclame une revalorisation à 1.700 euros mensuels, avait exprimé, mercredi 17, son "insatisfaction vis-à-vis de l'absence de coup de pouce".

"Au-delà de la question du Smic, qui est importante, il est nécessaire de penser des mécanismes pour que la pyramide des salaires ne soit pas aplatie au niveau du salaire minimum", avait de son côté estimé Inès Minin, déléguée jeunes de la CFDT.

Cela fait désormais plus de deux ans que le gouvernement n'a pas revu les salaires à la hausse plus que le minimum prévu par la loi. Le dernier coup de pouce au Smic remonte au 1er juillet 2012. Au lendemain de l'élection de François Hollande, le salaire minimum avait été revalorisé de 2%, au lieu de 1,4%.

Le Smic augmentera de 0,8% au 1er janvier 2015.


Commentaires

-