"Il faut peut-être se calmer sur les amphétamines": les commentaires du jury d'un concours de Radio France fuitent

"Humiliants"

"Il faut peut-être se calmer sur les amphétamines": les commentaires du jury d'un concours de Radio France fuitent

Publié le :

Mardi 26 Septembre 2017 - 11:05

Mise à jour :

Mardi 26 Septembre 2017 - 11:15
Des journalistes pigistes de Radio France qui avaient passé un concours interne ont eu la mauvaise surprise de recevoir, par erreur, un fichier contenant les commentaires du jury. Un tableur dévoilé lundi comportant parfois des propos "humiliants" ou "insultants".
© LUDOVIC MARIN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les journalistes pigistes candidats au concours du "planning" de Radio France ont eu la mauvaise surprise de recevoir un mail qui ne leur était pas destiné, a révélé lundi 25 le Syndicat des journalistes de Radio France. Le "planning" regroupe environ 80 journalistes employés en CDD effectuant des permanences pour les rédactions des antennes nationales et locales. Un concours d'entrée est organisé deux fois par ans.

Ces 54 pigistes ont donc reçu un mail contenant un tableur dans lequel était annoté des réflexions, parfois déplacées, du jury. "Il s'écoute trop et raconte des conneries", "il faut peut-être se calmer sur les amphétamines", "c'est Tchoupi fait du journalisme", "voix de crécelle", "limite poissonnière"... les remarques "humiliantes" et "insultantes" sont autant de remarques qui ont pu être lues par tous les candidats.

Le SNJ de Radio France a dénoncé "cette fuite odieuse" et a plaidé pour une réforme "indispensable" de ce concours interne. Du côté de la maison ronde, aucune modification de l'examen n'est envisagée.

Dans un communiqué, Radio France a assuré qu'elle allait "prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter qu'une telle erreur se reproduise". Les commentaires "individuels et informels" écrits par les membres du jury, tous rédacteurs en chef d'une station du service public, n'auraient bien sûr jamais dû être divulgués.

Si la direction a présenté ses excuses pour le vocabulaire employé, la pilule est tout de même difficile à avaler pour les 54 candidats.

Les propos sont mal passés pour les 54 candidats.

Commentaires

-