Crise climatique : les plus riches imposent les conséquences de leur mode de vie aux plus pauvres !

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Crise climatique : les plus riches imposent les conséquences de leur mode de vie aux plus pauvres !

Publié le 22/09/2020 à 07:22
Christophe ARCHAMBAULT / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

La crise climatique menace, et Oxfam dénonce les inégalités extrêmes quant aux responsabilités des uns et des autres. Une situation à corriger au plus vite, selon Oxfam, pour éviter une véritable catastrophe.

L’arrêt brutal de l’activité économique au cours des derniers mois suite au confinement général a démontré, qu’il était possible de réduire, de manière conséquente, nos émissions de CO2. Pourtant, ces émissions sont reparties à la hausse depuis. La publication du rapport d’Oxfam sur ces émissions de CO2 pour la période 1990 – 2015 nous alerte même sur cette crise climatique, qui menace la planète entière et sur les inégalités flagrantes en ce qui concerne les responsabilités.

Les 1% les plus riches responsables à eux seuls de 15 % des émissions de CO2

Sur cette période, les émissions totales ont explosé de 60 %. La majorité de ces émissions (52 % précisément) est le fait d’une minorité, les 10 % des plus riches.  Cette même minorité a consommé 31 % du budget carbone mondial (quantité maximale de CO2 pouvant être émise). Sur la même période, 50 % des plus pauvres ne sont responsables que de 7 % des émissions totales.

Ces inégalités incontestables sont d’autant plus difficiles à expliquer et à justifier, que toute la population est soumise aux conséquences de ce dérèglement climatique, qu’Oxfam qualifie même de catastrophe climatique. Le budget carbone mondial, devant permettre de limiter la hausse des températures à 1.5° C, devrait, à ce rythme, être totalement épuisé d’ici 2030. Oxfam appelle à une véritable prise de conscience de ces « inégalités extrêmes » en demandant aux Etats de profiter des plans de relance pour initier une politique de réduction des émissions mais aussi des inégalités. Est-ce vraiment la voie suivie par la France, qui n’exige aucune contrepartie sociale et écologique pour la baisse des impôts de production ?

 

Auteur(s): FranceSoir


PARTAGER CET ARTICLE :


Oxfam dénonce la catastrophe climatique, ici quelques jours avant le confinement de mars dernier

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-