L214 dévoile les images terribles d'élevages de poulets de la marque Duc (vidéo)

L214 dévoile les images terribles d'élevages de poulets de la marque Duc (vidéo)

Publié le :

Mercredi 29 Mai 2019 - 10:30

Mise à jour :

Mercredi 29 Mai 2019 - 10:38
©Capture d'écran YouTube/L214
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

L'association L214 a dénoncé, mardi 28, dans une nouvelle vidéo, tournée sur deux sites en France, les conditions d'élevage des poulets de la marque Duc. Les animaux y vivent dans des conditions déplorables.

Les volatiles tiennent à peine debout sur leurs pattes alors même que certains agonissent à même le sol parmi leurs congénères. L'association militante de défense des animaux L214 a dévoilé mardi une nouvelle vidéo choc pour dénoncer les conditions d'élevage déplorables des poulets de la marque Duc.

Comme souvent, les images ont été tournées en caméra caché par l'association et elles ont été captées dans deux élevages de poulets de chair de la marque, l'une à Chailley dans l'Yonne et l'autre dans l'Aube. Le premier accueillerait quelque 40.000 poulets (soit 16 par m2), le second  80.000 volatiles (18 par m2).

Attention, les images de cette vidéo peuvent heurter les personnes sensibles.

"Les poulets, sélectionnés génétiquement pour grossir rapidement, peinent à se déplacer. Certains sont si gros qu’ils ne peuvent plus se retourner quand ils sont sur le dos et agonisent sur la litière crasseuse.", explique L214 sur son site internet.

Et de poursuivre: "D’autres ne peuvent plus se soulever pour atteindre les abreuvoirs et meurent de soif. Les poulets vivent sur la même litière tout au long de leur courte vie. La poussière et les excréments s’accumulent. L'ammoniac et le CO2 qui s’en dégagent causent des brûlures et des problèmes respiratoires".

Lire aussi – L214 dévoile une vidéo choc d'un élevage intensif de poulets

Pire, les images donnent à voir une "sorte de moissonneuse à poulets" selon les mots l’association, qui aspire les animaux, vivants comme morts, pour les installer dans des caisses de transport avant d'être chargés sans ménagement sur des camions de transports dans des espaces exigus direction l'abattoir.

Interrogé par Libération, une porte-parole de la marque Duc, poids lourd de l'agro-alimentaire en France, a refusé de commenter ces images "qui ne reflètent ni notre quotidien, ni notre travail". Elle a toutefois reconnu que la séquence du "ramassage" témoigne de gestes "inadmissibles".

Voir:
Puy-de-Dôme: L214 dénonce des maltraitances dans un élevage de poulets

La vidéo glaçante prise par L214 dans un élevage de cailles

L214 dévoile les images terribles de l'abattoir pour chevaux d'Equevillon

L’association L214 a dévoilé la vidéo choc d'élevages de poulets.


Commentaires

-