Paris: Anne Hidalgo (PS) déclare la guerre au diesel

Stop pollution

Paris: Anne Hidalgo (PS) déclare la guerre au diesel

Publié le :

Dimanche 07 Décembre 2014 - 15:55

Mise à jour :

Lundi 08 Décembre 2014 - 14:42
La maire de Paris, Anne Hidalgo a dévoilé, samedi 6, dans un entretien au "JDD" les grandes lignes de son plan antipollution. Au programme: en finir d'ici 2020 avec le diesel et rendre les 4 premiers arrondissements de la capitale "semi-piétonnier".
©Christian Hartmann/Reuters
PARTAGER :
-A +A

Ils sont de plus en plus nombreux à déclarer la guerre au diesel. Après Manuel Valls, la maire socialiste de Paris veut interdire son utilisation dans la capitale d'ici 2020, dans le cadre d'un plan antipollution. "Je veux la fin du diesel à Paris en 2020, et si possible au-delà du périphérique", a déclaré, samedi 6, Anne Hidalgo dans un entretien accordé au Journal du Dimanche (JDD).

La maire de Paris, dont le plan antipollution sera discuté au Conseil de Paris le 9 février prochain, souhaite mettre en place un dispositif de contrôle en identifiant, sur la carte grise, les véhicules en fonction de leur caractère polluant. "Grâce à des pastilles ou des puces, on pourra bientôt identifier le degré de pollution de chaque véhicule", a-t-elle expliqué.

Pour autant, au-delà de 2020, Anne Hidalgo est prête à faire une exception pour certains ménages peu fortunés "possédant un vieux véhicule diesel qu'ils n'utilisent qu'occasionnellement". Ces véhicules pourraient ainsi être autorisés à circuler le week-end.

Autre objectif de ce plan antipollution: rendre le centre de la capitale (Ier, IIe, IIIe et IVe arrondissements) "semi-piétonnier". Dans les quatre arrondissements du centre, seuls les voitures des résidents, les véhicules d'urgence ou de livraison auraient de droit de rentrer, à l'exception des vélos, bus et taxis. Cette mesure serait d’abord expérimentée le week-end, avant de l'étendre "rapidement (…) au reste de la semaine". L'élue socialiste entend aussi restreindre la circulation et le stationnement des autocars de tourisme et veut interdire les camions qui "n'ont rien à faire dans Paris".

Alors que certaines de ses propositions semblent réalisables, d'autres sont pour le moins bien utopiques. Anne Hidalgo souhaite également "la mise en place d’axes de circulation réservés aux véhicules propres". Les "canyons de pollution" comme la rue de Rivoli ou les Champs-Elysées ne "seraient autorisés qu’aux véhicules à ultra-basse émission et interdits à tous les autres", a-t-elle précisé.

Certaines de ses intentions sont néanmoins encouragées par l'opinion publique. Selon un sondage Ifop pour le JDD, 54% des personnes interrogées souhaitent une interdiction totale des véhicules diesel dans l'agglomération parisienne d'ici 2020.

La maire de Paris, Anne Hidalgo, souhaite interdire le diesel d'ici 2020.

Commentaires

-