Pollution : l'air de votre ville ou de votre logement est il pollué ? Vérifiez en un clic

Pollution : l'air de votre ville ou de votre logement est il pollué ? Vérifiez en un clic

Publié le :

Lundi 16 Septembre 2019 - 12:51

Mise à jour :

Lundi 16 Septembre 2019 - 15:10
© STEPHANE DE SAKUTIN / ARCHIVES/AFP/Archives
PARTAGER :

France-Soir rédaction - X.A

-A +A

Dans quelle mesure l’air que nous respirons est-il pollué ? Surveiller le niveau de pollution est ultra-simple grâce aux associations régionales et plus encore grâce à un projet français qui permet d’analyser la qualité de l’air autour de nous en permanence.

Particules en suspension, oxydes et dioxyde d’azote, monoxyde de souffre, ozone, métaux lourds, benzène ou encore composés organiques volatiles, pesticides et pollens sont quelques-uns des polluants surveillés quotidiennement en France et dans les principales villes du monde.

Connaître la qualité de l’air extérieur pour adapter son comportement

Leur concentration dans l’air est bien entendu une conséquence de l’activité humaine mais également liée à la météo : on le sait, des températures élevées, un ensoleillement fort et un vent faible favorisent la formation d’ozone dans les zones urbaines. Et lorsque le vent souffle davantage, la qualité de l’air a tendance à s’améliorer.

Pour connaître précisément le niveau de pollution, l’indice de référence est l’AQI, pour Air Quality Index. Sur le Web, la fédération Atmo-France centralise les résultats des principales associations régionales de mesure de la qualité de l’air. Pour davantage de précisions, rendez-vous, en fonction de votre région d’intérêt, sur AirParif (pour l’Ile de France), Atmo-Normandie, Atmo-Breizh, Atmo Occitanie ou encore Qualitair Corse.

Mesurer la qualité de l’air dans notre bureau, notre voiture ou notre rue

Pour une approche de la qualité de l’air plus accessible encore, rendez-vous sur l’application mobile de Plume Labs qui exploite les mesures officielles en direct et les interprète de manière précise et ludique. A la clé : l’état de la qualité de l’air à l’instant T et des prévisions à court terme.

Pour aller plus loin encore dans la sensibilisation et aider chacun à agir, la start-up française commercialise, depuis décembre 2018, un capteur mobile très léger nommé Flow. A défaut d’être aussi précis que les appareils fixes ultra-pointus, il permet de se faire une idée de la qualité de l’air dans notre rue, sur le trajet de l’école, dans le métro ou encore dans notre chambre. Car, nous le savons désormais, la qualité de l’air est parfois bien plus mauvaise à l’intérieur qu’à l’extérieur

Selon la banque mondiale, la pollution atmosphérique est responsable, chaque année, de 5,5 millions de morts (soit 10% des décès), c’est désormais la quatrième cause de mortalité. En France, la pollution de l’air serait responsable de près de 48 000 décès par an.

 

De nombreuses associations donnent les niveaux de pollution sur tout le territoire

Commentaires

-