Lactalis visée par une enquête après la découverte de salmonelle dans les laits infantiles

Lactalis visée par une enquête après la découverte de salmonelle dans les laits infantiles

Publié le :

Mardi 26 Décembre 2017 - 12:05

Mise à jour :

Mardi 26 Décembre 2017 - 17:27
Le pôle santé publique du parquet de Paris a ouvert vendredi une enquête préliminaire sur l'usine Lactalis de Craon afin de comprendre comment elle a pu être contaminée par la bactérie de la salmonelle.
© DAMIEN MEYER / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Une enquête préliminaire a été ouverte par le pôle santé publique du parquet de Paris dans l'affaire des laits infantiles fabriqués par Lactalis et contaminés à la salmonelle, a indiqué ce mardi 26 une source judiciaire, confirmant une information du Point.

Cette enquête a été ouverte vendredi pour "blessures involontaires", "mise en danger de la vie d'autrui", "tromperie aggravée par le danger pour la santé humaine" et "inexécution d'une procédure de retrait ou de rappel d'un produit" préjudiciable à la santé. Lactalis avait annoncé la semaine passée rappeler toute sa production de laits infantiles de l'usine incriminée de Craon (Mayenne) depuis février en raison d'une contamination à la salmonellose.

L'enquête en question a été confiée aux gendarmes de la section de recherches d'Angers et de l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et la santé publique (Oclaesp), antenne des autorités spécialisée dans ce genre d'affaires.

Pour mémoire, entre le 1er décembre et un premier rappel par la Direction générale de la santé de laits infantiles 1er âge des marques Picot, Milumel et Taranis, et le 21 décembre, où Lactalis a étendu sa procédure de rappel à 720 lots de laits infantiles et autres produits potentiellement contaminés à la salmonelle, plusieurs parents d'enfants ont décidé de déposer plainte et une association de familles de victimes s'est constituée. 

A noter que l'usine de Craon avait déjà été contaminée par la même bactérie en 2005 mais elle n'appartenait pas à Lactalis à l'époque. C'était la société Célia (racheté donc par Lactalis en 2006) qui l'exploitait, et 146 nourrissons malades à cause de la salmonelle avaient été recensés sur l'ensemble du territoire.

Une enquête préliminaire a été ouverte par le pôle santé publique du parquet de Paris dans l'affaire des laits infantiles fabriqués par Lactalis.


Commentaires

-