Acte 23: un important bloc radical à Paris lors de la manifestation de Gilets jaunes?

Acte 23: un important bloc radical à Paris lors de la manifestation de Gilets jaunes?

Publié le :

Vendredi 19 Avril 2019 - 14:01

Mise à jour :

Vendredi 19 Avril 2019 - 14:17
© Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Faut-il s'attendre à de nouvelles violences samedi 20 à Paris, lors de l'acte 23 de la mobilisation des Gilets jaunes? Le préfet de police de la capitale craint en tout cas que plusieurs groupes radicaux soient de la partie.

L'acte 23 des Gilets jaunes sera-t-il à nouveau synonyme de violences samedi 20 à Paris? La question se pose alors que des événements particulièrement suivis sur Facebook appellent les manifestants à se retrouver lors d'un "Ultimatum 2".

Ce titre fait référence au premier ultimatum lancé par les Gilets jaunes au gouvernement le 16 mars dernier: c'est cette journée là que le Fouquet's avait été incendié et pillé, tout comme d'autres enseignes sur les Champs-Elysées.

Et samedi 20 pourrait aussi être ponctué de violences. Ainsi Le Point s'est procuré une note du préfet de police de Paris, écrite à destination de ses troupes. 

A voir aussi: Un "gilet jaune" blessé porte plainte contre un possible fichage "illicite" dans les hôpitaux parisiens

Ils les alertent ainsi sur la possible présence d'un "bloc radical de 1.500 à 2.000 personnes, composé d'ultra-jaunes et de membres de la mouvance contestataire".

Ce bloc pourrait "chercher à faire dégénérer les rassemblements organisés dans la capitale par des déambulations erratiques parsemées d'actes violents et par des velléités d'exactions dans des lieux symboliques comme le secteur des Champs-Élysées et le plateau de l'Étoile", a fait savoir Didier Lallement.

Le successeur de Michel Delpuech s'est basé sur "la forte activité (…) sur les réseaux sociaux en prévision de cet événement, supérieure à celle observée en amont du 16 mars". La mobilisation pourrait donc être "forte" samedi prochain, mais surtout violente.

Le dispositif de maintien de l'ordre sera donc particulièrement renforcé samedi dès 5h du matin.

"Pour agir, les casseurs et les ultras ont besoin d'une foule d'au moins 2 000 manifestants conventionnels dans laquelle se fondre", a expliqué un policier haut placé au magazine.

A lire aussi:

"Gilets jaunes": Levavasseur appelle à "revenir à la réalité" après Notre-Dame

Gilets jaunes – Acte 23: un "ultimatum 2" prévu samedi 20 avril

La police se prépare à la venue d'un bloc radical à Paris lors de l'acte 23 des Gilets jaunes.

Commentaires

-