L'ado se masturbe en ligne croyant parler à un garçon de son âge, c'est le grand-père de 70 ans

L'ado se masturbe en ligne croyant parler à un garçon de son âge, c'est le grand-père de 70 ans

Publié le :

Mercredi 18 Juillet 2018 - 16:46

Mise à jour :

Mercredi 18 Juillet 2018 - 17:00
Le tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand a jugé jeudi dernier un septuagénaire qui, se faisant passer pour son petit-fils, a obtenu des faveurs sexuelles en ligne de la part d'une jeune adolescente.
© Kirill KUDRYAVTSEV / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

La technique du papy pervers était simple mais efficace: en se faisant passer pour son petit-fils de 17 ans sur les réseaux sociaux, il parvenait à gagner la confiance de jeunes adolescentes mineures avec à la clé l'échange de photos pornographiques intimes.

Un septuagénaire comparaissait en effet devant le tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand jeudi 12 pour des échanges salaces et inappropriés comme le rapporte le journal La Montagne.

Les faits remontent à 2015. Le grand-père se connecte sur le tchat du site internet de Skyrock. Là, il fait la connaissance d'une ado de 14 ans. L'homme, lui, explique avoir seulement 15, soit 55 ans que son âge réel. Pour appuyer son propos, il envoie des photos de son petit-fils, un garçon au physique avantageux et commence à nouer sur ce mensonge une relation par SMS avec la jeune ado, qui vit dans un foyer. Relation qui ira jusqu'à l'envoi de messages coquins, et plus encore: le vieux satyre parviendra à convaincre la jeune fille de s'exhiber devant une webcam et de se masturber pour lui. Il parvient aussi obtenir d'elle des photos dénudées, envoyant en échange des images de son sexe en érection.

La victime se confie à une copine qui finit par contacter son mystérieux interlocuteur… et recevra elle aussi des photos de sexe en érection (par erreur selon l'accusé). C'est le petit ami de la confidente qui donnera l'alerte soupçonnant qu'il ne s'agit pas forcément d'un beau jeune homme à l'autre bout de l'écran. L'homme est alors identifié et poursuivi.

Voir aussi: Le pédophile filme les petites filles aux toilettes en caméra cachée

A la barre l'homme admet sans difficulté les faits et affirme avoir "honte". Son avocat explique que le septuagénaire s'est "retrouvé à ne pas pouvoir gérer une faiblesse psychologique", celle de la mort de son épouse peu avant le début de l'affaire. L'accusé assure avoir arrêté de discuter en ligne avec des adolescents: "Je vais à la pêche maintenant".

Il a été reconnu coupable et condamné à six mois de prison avec sursis et sera inscrit au fichier des délinquants sexuels.

Lire aussi:

Le maître-nageur pédophile amateur de jeunes garçons condamné 

Non-dénonciation d'actes pédophiles: un évêque en correctionnelle

L'homme discutait en ligne avec une jeune fille en se faisant passer pour un ado.


Commentaires

-