Alerte- Trappes: l'assaillant aurait tué sa soeur et sa mère et blessé une passante [MAJ]

Alerte- Trappes: l'assaillant aurait tué sa soeur et sa mère et blessé une passante [MAJ]

Publié le :

Jeudi 23 Août 2018 - 10:40

Mise à jour :

Jeudi 23 Août 2018 - 13:40
Une opération de police a eu ce jeudi matin, rue Camille-Claudel, à Trappes après une attaque au couteau qui a fait deux morts et un blessé. L'Etat islamique a revendiqué. (Cet article est mis à jour en direct avec les dernières informations disponibles).
© THOMAS SAMSON / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Une opération de police d'envergure a eu lieu à Trappes dans les Yvelines ce jeudi 23 au matin. Deux personnes sont mortes et une autre est gravement blessée après une attaque au couteau perpétrée par un homme fiché S. L'Etat islamique a revendiqué.

> Dernières mises à jour

Mise à jour à 13h43: Autre réaction politique, venue encore une fois de l'extrême droite: celle de Floriant Philippot. "Quand la France se protégera-t-elle enfin?" a-t-il questionné alors que les pour autres personnalités du paysage politique français la prudence reste de mise.

Mise à Jour à 13h37: Le dispositif policier est moins important dans la rue Camille Claudel bien qu'elle soit toujours barrée et surveillée par des agents lourdement armés.

Mise à jour à 13h31: Les différentes personnalités politiques restent pour le moment muettes au sujet de cette attaque. Seuls certains membres de l'extrême droite s'avancent et condamnent fermement les événements et demandent "la fin du laxisme" du gouvernement. C'est le cas de Marine Le Pen qui a, entre autre, écrit sur Twitter: "la revendication de cet acte barbare par Daech n'étonnera que le gouvernement qui persiste à minimiser le terrorisme et refuse de prendre les mesures pour éradiquer cette idéologie meurtrière".

Mise à jour à 12h56: Le ministre de l'Intérieur a fait savoir que le parquet de Versailles était, ce jeudi à 13h, toujours saisi de l'affaire.

Mise à jour à 12h47: Comme l'a expliqué Gérard Collomb, l'auteur des faits a d'abord agressé sa sœur et une passante devant la maison de sa mère avant de rentrer dans l'habitation et de tuer cette dernière. Sortant du pavillon, l'assaillant a été abattu par les forces de l'ordre arrivées sur place entre-temps qui lui ont fait plusieurs sommations avant d'ouvrir le feu.

Mise à jour à 12h37: Gérard Collomb a pris la parole pour expliquer que l'individu souffrait de "problèmes psychiatriques". Il était fiché au FSPRT pour des faits d'apologie du terrorisme. Le ministre de l'Intérieur a souligné qu'il n'avait pas le profil d'une personne pouvant "répondre à des injonctions d'attentat de la part de groupes terroristes et de l'Etat islamique en particulier".

Mise à jour à 12h27: "L'auteur de l'attaque dans la ville de Trappes (...) est l'un des combattants (du groupe) Etat islamique et a perpétré cette attaque à la faveur des appels à cibler des ressortissants des pays de la coalition" internationale contre l'Etat islamique, a indiqué via son agence de propagande du groupe Amaq.

Mise à jour à 12h21: La passante attaquée par l'assaillant est très grièvement blessée. Hospitalisée, le pronostic vital de la victime serait engagé.

Mise à jour à 12h15: L'assaillant, Kamel S., est un chauffeur de bus de la RATP selon les dernières informations. 

Mise à jour à 12h08: Le périmètre de sécurité autour de la rue Camille Claudel a été restreint suite à la fin de l'opération de police à proprement parlé. La zone est réduite au pavillon où se sont déroulés les faits et aux alentours directs. Les enquêteurs poursuivent leurs investigations sur place.

Mise à jour à 11h55: Selon Le Parisien, les deux personnes tuées sont la sœur et la mère de l'agresseur. La personne blessée est une passante.

Mise à jour à 11h51: La police appelle à la prudence sur les motivations de l’agresseur décrit "comme fragile" et étudie notamment la piste du différend familial. Pour l'heure, le parquet antiterroriste n'a pas été saisi.

Mise à jour à 11h41: Voir ci-dessous la revendication par l'Etat islamique de l'agression mortelle de Trappes ce matin, diffusée sur les réseaux sociaux.

Mise à jour 11h31: L'Etat islamique a revendiqué l'attaque.

Mise à jour à 11h25: L'une des personnes blessées par l'individu a succombé à ses blessures, portant le bilan (hors assaillant) à deux morts.

A lire- Attaque mortelle à Trappes: Baghdadi (chef de l'EI) a appelé à commettre des attentats en Europe ce mercredi

Mise à jour à 11h23: Selon France info qui cite des témoins, l'individu aurait également crié "Allah Akbar" en attaquant les trois victimes.

Mise à jour à 11h18: Bien que l'individu ait été neutralisé, l'opération de police reste en cours. Les autorités demandent ainsi instament d'éviter le secteur et de respecter le périmètre de sécurité.

Mise à jour à 11h04: L'assaillant est mort des suites de ses blessures infligées par les hommes du Raid qu'il a tenté d'attaquer, annoncent les autorités.

Mise à jour à 11h02: L'assassin ayant hurlé "Allah Akbar" avant de tenter une sortie contre le Raid qui l'encerclait -et d'être neutralisé- est fiché S selon plusieurs sources concordantes. 

> Les faits

Ce jeudi matin vers 9h30, un homme a attaqué au couteau plusieurs personnes à Trappes (Yvelines). Deux personnes ont été tuées et une autre blessée. Les trois victimes sont des femmes: la mère et la soeur de l'attaquant, ainsi qu'une passante.

L'homme s'est ensuite retranché dans une maison de la rue Camille Claudel. Là, encerclé par la police et le Raid, il leur a hurlé "Allah akbar, si vous entrez je vous fume tous!". Il a ensuite tenté une sortie pour attaquer les forces de l'ordre qui ont répliqué. L'homme est mort.

L'assaillant était connu des services de renseignement pour son radicalisme. Fiché S, ce trentenaire né en 1982 a été déjà condamné par le passé pour des faits d'apologie du terrorisme.

> La suite du direct

Mise à jour à 10h55: Toujours selon le journal Le Parisien, l'individu suspecté d'être l'auteur de l'attaque au couteau était connu pour "apologie directe et publique d’un acte de terrorisme". 

Mise à jour à 10h52: L'assaillant a été touché de plusieurs balles tirées par les policiers. Il est très grièvement blessé.

Mise à jour à 10h50: Selon le journal Le Parisien, l'individu a été neutralisé en tentant une sortie face aux forces de l'ordre depuis l'endroit où il était retranché. Il aurait crié "Allah akbar, si vous entrez je vous fume tous" avant de surgir de l'habitation.

Mise à jour à 10h45: Pour l'heure il est impossible de déterminer si l'acte est de nature terroriste ou non. La police nationale a demandé sur Twitter de respecter le périmètre de sécurité établi autour de la rue Camille Claudel.

 

L'assaillant est mort à Trappes après avoir agressé des personnes au couteau dans la rue (un tué et deux blessés).


Commentaires

-