Tchad: crash d'un mirage 2000 français lors de l'opération Barkhane, un blessé [MAJ]

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Tchad: crash d'un mirage 2000 français lors de l'opération Barkhane, un blessé [MAJ]

Publié le 28/09/2017 à 11:32 - Mise à jour à 17:59
©Karim Sahib/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un avion de chasse mirage 2000 français s'est écrasé ce jeudi lors de son retour du Sahel où il était déployé. Les membres d'équipage auraient réussi à s'éjecter et l'un d'eux aurait été blessé. [Article mis à jour à 18h avec les derniers éléments de l'enquête]

Un mirage 2000N de l'armée de l'air française déployé dans le cadre de l'opération Barkhane s'est écrasé ce jeudi 28 au matin a confirmé à FranceSoir, le ministère des Armées.

L'appareil en question appartenait à l'escadron 2/4 Lafayette, basé à Istres. Il s'est écrasé au décollage alors qu'il partait du camp Kosseï situé à N'Djaména, capitale du Tchad. Il n'aurait donc pas été abattu mais victime d'un incident.

Le pilote et le navigateur ont réussi à s'éjecter et ont été récupérés, a précisé le ministère des Armées. L'un d'eux aurait été légèrement blessé à la jambe mais son état n'inspirerait aucune inquiétude, les autorités ont donc fait savoir que les deux militaires étaient "indemnes". Aucun dommage collatéral n'a été constaté.

[Mise à jour à 18h] Selon Le Journal de l'aviation qui cite une source au sein de l'armée de l'air, la panne aurait eu lieu "après le point de décision au décollage". L'avion s'est ensuite "abimé contre un muret" , ce qui a provoqué un incendie selon un communiqué du ministère. Les pompiers de l'armée de l'air ont maîtrisé le sinistre.

L'avion n'était pas armé car il s'agissait d'un vol de convoyage retour. L'appareil et son équipage devaient rentrer en France après une mission de deux mois. Une enquête a été ouverte afin de déterminer les causes du crash. 

Le mirage 2000N est un modèle de chasseur-bombardier en fin de carrière. Lancé par Dassaut aviation en 1986, il avait pour rôle premier la dissuasion nucléaire française mais a également été utilisé en opération extérieure. Modernisé pour prolonger sa durée de vie, il devrait être progressivement remplacé par le Rafale.

L'opération française Barkhane de lutte contre le terrorisme djihadiste, s'étend sur cinq pays du Sahel (Mali, Mauritanie, Tchad, Niger et Burkina Faso). Elle mobilise 4.000 militaires ainsi que huit avions de chasse notamment et a coûté la vie à dix militaires français depuis octobre 2014.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


L'un des aviateurs a été blessé à la jambe.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-