Allemagne: deux attentats à la bombe à Dresde, dont l'un devant une mosquée, ne font pas de victimes

Allemagne: deux attentats à la bombe à Dresde, dont l'un devant une mosquée, ne font pas de victimes

Publié le :

Mardi 27 Septembre 2016 - 14:46

Mise à jour :

Mardi 27 Septembre 2016 - 15:00
©Ronny Hartmann/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Deux attentats à la bombe, qui n'ont pas fait de blessés, ont été commis à Dresde (est de l'Allemagne), notamment contre une mosquée, a annoncé la police lundi qui évoque "des motivations racistes", sur fond de violences xénophobes en hausse.

La police d'outre-Rhin évoque d'ores et déjà des "motivations racistes". Deux bombes a priori artisanales ont explosé lundi 26 au soir à Dresde en Saxe (est de l'Allemagne) dont l'une devant u ne mosquée. Fort heureusement, ce que les autorités allemandes présentent comme des attentats, n'ont fait aucune victime.

Dans un communiqué, le chef de la police de Dresde a indiqué que ces attentats n'avaient pas été revendiqués. "Nous devons considérer que le mobile était xénophobe", a cependant ajouté Horst Kretzschmar. La ville de Dresde est en proie à de profondes tensions xénophobes notamment en raison des manifestations islamophobes du mouvement d'extrême-droite allemand Pegida qui ont débuté dans la capitale saxonne.

La première explosion a retenti à 21h53 devant une mosquée de la ville à proximité de la gare de Friedrichstadt. L'iman, son épouse et ses deux fils se trouvaient à l'intérieur du lieu de culte au moment de l'attentat, ils sont indemnes mais sont fortement choqués.

A 22h19, la police a de nouveau été alertée d'une explosion cette fois-ci sur la terrasse d'un centre de congrès de Dresde. Dans les deux cas, ils s'agissaient d'engins explosifs artisanaux.

Dresde doit accueillir les cérémonies annuelles marquant le 26e anniversaire de la Réunification allemande lundi prochain, en présence notamment de la chancelière Angela Merkel et du président fédéral Joachim Gauck. L'Allemagne a accueilli un million de demandeurs d'asile en 2015, ce qui a provoqué une explosion du nombre de crimes et délits racistes, notamment en ex-RDA. Un rapport au gouvernement allemand a qualifié la semaine dernière cette tendance de "menace très sérieuse pour la paix sociale et le développement économique".

 

Deux attentats à la bombe, qui n'ont pas fait de blessés, ont été commis à Dresde (est de l'Allemagne), notamment contre une mosquée, a annoncé la police lundi qui évoque "des motivations racistes".


Commentaires

-