Amnesty international découvre du matériel de torture sur un stand du Milipol

Amnesty international découvre du matériel de torture sur un stand du Milipol

Publié le :

Jeudi 23 Novembre 2017 - 12:41

Mise à jour :

Jeudi 23 Novembre 2017 - 12:49
L'ONG Amnesty international a fait fermer ce mercredi un stand du salon mondial consacré à la sécurité des Etats. Elle dénonce la présence "d'équipements de torture illégaux"
© MARTIN BUREAU / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un stand du salon de l'armement Milipol qui se déroule actuellement à Villepinte (Seine-Saint-Denis) près de Paris a été fermé après qu'Amnesty international y a découvert du matériel de torture. Ces équipements, absolument illégaux car non-conforme à la Convention de Genève, ont été repérés sur le stand d'une entreprise chinoise, Origin Dynamics.

Amnesty souligne également que l'importation de ces instruments de torture est interdite dans l’Union européenne  depuis 2006, et qu’en 2016, l’UE a également interdit la promotion et l’exposition de ces équipements dans les salons professionnels.

"Parmi les équipements illégaux présentés sur catalogue figurent des matraques à pointes, des fourches anti-émeute à pointes envoyant des décharges électriques, des gilets envoyant des décharges électriques ou encore de lourdes entraves pour les pieds", explique Franceinfo. L'ONG a demandé aux autorités française l'ouverture d'une enquête sur "l'importation de ces articles illicites (...) conçus pour infliger des souffrances à des êtres humains".

Lire aussi: Instruments de torture, cocktails létaux: un commerce en accusation

De son côté, le Milipol déclaré auprès du site d'information avoir immédiatement fait fermer le stand incriminé sous le contrôle d'un huissier. Muriel Kafantaris, directrice du salon, plaide de son côté la bonne foi: "Nous avons un bureau de contrôle qui patrouille toute la journée sur le salon, pour vérifier que les matériels exposés sont conformes à la Convention de Genève. Nous avons une déclaration des exposants sur ce qu'ils vont exposer. La déclaration des exposants est conforme au règlement. Comment ces menottes ont pu arriver jusqu'à Milipol? Je ne sais pas".

La vingtième édition du salon Milipol Paris, consacré à la sécurité intérieure des États, s'est ouvert mardi 21 à Villepinte (Seine-Saint-Denis) dans un contexte de menace terroriste toujours élevée à laquelle les acteurs tentent de trouver des parades. Le premier salon mondial de la sécurité intérieure regroupe tous les grands acteurs du secteur impliqués dans les thématiques de sécurité: lutte contre le terrorisme, protection des citoyens, sûreté urbaine, sécurité de proximité et défense contre les risques majeurs, naturels ou sanitaires.

Des équipements de tortures ont été découverts au salon de l'armement Milipol.

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:



Commentaires

-