Attaque terroriste à la prison d'Alençon: Mickaël Chiolo voulait "venger Chérif Chekatt"

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Attaque terroriste à la prison d'Alençon: Mickaël Chiolo voulait "venger Chérif Chekatt"

Publié le 06/03/2019 à 07:08 - Mise à jour à 07:09
© GUILLAUME SOUVANT / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Mickaël Chiolo, le détenu qui a agressé au couteau deux gardiens de la prison de Condé-sur-Sarthe, voulait venger Chérif Chekatt, l'auteur de l'attentat de Strasbourg. Il l'a signifié en attaquant les deux surveillants.

 

Au terme d'un terrible huis-clos d'une dizaine d'heure, les hommes du Raid ont donné l'assaut qui a abouti à l'interpellation du terroriste présumé et à la mort de sa compagne, sa complice. Mickaël Chiolo, le détenu qui a agressé au couteau deux gardiens de la prison de Condé-sur-Sarthe dans l'Orne a été hospitalisé après avoir été blessé "sans gravité".

L'enquête sur cette affaire ne fait que commencer mais on en sait déjà un peu plus sur les motivations du couple d'assaillants. Au cours de l'attaque contre les surveillants dans l'unité de vie familiale de la prison située à proximité d'Alençon, Mickaël Chiolo a dit vouloir "venger" Chérif Chekatt, l'auteur de l'attentat djihadiste de Strasbourg de décembre, et a crié "Allah Akbar" au moment de se jeter sur ses victimes.

Ces derniers ont été grièvement blessés au visage et au thorax, selon une source policière. Âgés d'une trentaine d'années, ils ont été hospitalisés mais leurs jours ne sont pas en danger. L'un des surveillants, blessé au thorax, "est sorti du bloc opératoire et est maintenant en convalescence, sous le choc à la fois de l'opération et de l'agression sauvage". Quant au deuxième, "il est assez gravement blessé au visage et psychologiquement très perturbé" selon des sources syndicales.

Lire aussi - Prison: les violences des détenus radicalisés se multiplient

Pour agresser les deux gardiens, Mickaël Chiolo a utilisé un couteau en céramique qui "aurait pu lui être apporté" par sa compagne, avait avancé Nicole Belloubet, la garde des Sceaux, à la mi-journée. Selon des sources concordantes, la compagne du détenu aurait pu cacher cette arme ainsi que la ceinture d'explosifs factice dans un faux ventre de femme enceinte. Ce type de couteau ne fait d'ailleurs pas sonner les portiques de sécurité.

Converti à l'islam en 2010, Mickaël Chiolo purgeait une peine de réclusion criminelle pour arrestation, enlèvement, séquestration suivie de mort et vol avec arme, et d'un an d'emprisonnement pour apologie publique d’acte de terrorisme. En effet, en novembre 2015, alors qu'il était déjà incarcéré à Mulhouse dans l'attente de son jugement en appel, Michaël Chiolo avait été condamné à un an de prison ferme pour avoir demandé à ses codétenus de "rejouer" l'attaque du Bataclan dans la cour de la maison d'arrêt.

Voir:

Attaque à la prison d'Alençon: 4e attentat lié à l'EI en 1 an en France?

Terrorisme et islam radical en prison: 1.000 détenus dangereux?

Menaces de mort sur internet: Malek Chekatt condamné à six mois de prison ferme

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Mickaël Chiolo, le détenu qui a agressé au couteau deux gardiens de la prison de Condé-sur-Sarthe, voulait venger Chérif Chekatt, l'auteur de l'attentat de Strasbourg.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-