Attaque à Toronto: attentat ou accident?

Attaque à Toronto: attentat ou accident?

Publié le :

Mardi 24 Avril 2018 - 09:21

Mise à jour :

Mardi 24 Avril 2018 - 09:23
Un homme a foncé sur la foule au volant d'une voiture-bélier, lundi soir à Toronto (Canada). Un "acte délibéré" selon les autorités.
© Lars Hagberg / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une attaque "délibérée" à la voiture-bélier, un véhicule qui a été loué, un homme qui a voulu mourir après son crime et qui semble avoir annoncé son passage à l'acte via sa page Facebook. Tous les ingrédients semblent réunis pour qualifier "d'attentat" l’attaque perpétrée par Alek Minassian au volant d’une camionnette lundi soir à Toronto (Canada) ayant fait 10 morts et 15 blessés selon un bilan encore provisoire. Sauf que les autorités ont écarté à ce stade la piste d’une "menace à la sécurité nationale", autrement dit l'hypothèse terroriste.

Lire aussi: A Toronto, deux kilomètres jonchés de cadavres et de débris

Il était aux alentours de 13h30 heure locale (19h30 à Paris) lorsque Alek Minassian, 25 ans, étudiant né et ayant grandi dans la province canadienne de l'Ontario, est passé à l'action. Au volant de sa camionnette de location, l'homme a ainsi foncé sur les trottoirs et zigzagué pendant plus d'un kilomètre pour faucher un maximum de piétons. Le choix du quartier, l'un des plus vivants du centre de Toronto, la grande métropole canadienne, semble également avoir été fait pour maximiser le nombre de victimes. Au terme de sa course folle, lorsque son véhicule s'est arrêté, il en est descendu en brandissant ce qui semblait être une arme de poing vers un policier qui le mettait en joue. "Tue-moi", aurait-il crié à l'agent avant de se raviser, jetant son arme, et d'être arrêté.

Autre élément troublant, le message posté par Alek Minassian une heure à peine avant de passer à l'action (photo). Celui-ci est conclu par un salut au "Gentleman Suprême Elliot Rodger!", du nom d'un homme ayant tué 6 personnes et blessé 14 autres lors d'un raid meurtrier dans les rues d'Isla Vista (Californie) avant de se suicider, en mai 2014. Une tuerie qu'il avait motivée en publiant notamment un manifeste hurlant sa haine des femmes.

Après Nice et Berlin notamment, un nouvel épisode de ces attentats au véhicule-bélier qui sèment la mort dans les rues des grandes villes occidentales? Non, à en croire les autorités canadiennes. Inconnu des services de police, a priori sans aucun lien avec une quelconque organisation terroriste, le passage à l'acte d'Alek Minassian aurait été donc motivé par une rancœur exacerbée par des années de déceptions amoureuses, une misogynie poussée à l'extrême.

Ainsi, sur sa page Facebook et sur une sous-partie du décrié, mais mondialement fréquenté, forum 4chan, l'étudiant aurait clamé lui aussi sa haine des femmes et se présentait comme un "incel" ("involuntarily celibate", qui se traduit par "célibataire involontaire"). "La rébellion Incel a déjà commencé! Nous allons renverser tous les Chads et les Stacys", soit deux prénoms caricaturaux de personnages populaires, beaux et riches en Amérique, aurait-il ainsi posté juste avant son attaque. Une page Facebook dont l'authenticité n'avait pas été validée officiellement par les enquêteurs, ce mardi matin heure française.

L'attaque a fait 10 morts et 15 blessés selon un bilan encore provisoire ce mardi matin heure française.


Commentaires

-