Aubervilliers: un Chinois meurt cinq jours après une violente agression à caractère "raciste"

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 14 août 2016 - 12:10
Image
Police Voiture Nuit
Crédits
©Lewis Joly/Sipa
L'agression dont avait été victime ce ressortissant chinois, un cuisinier de 49 ans, avait été d'une rare violence.
©Lewis Joly/Sipa
Un ressortissant chinois est mort vendredi après cinq jours de coma des suites d'une violente agression. Cette dernière a provoqué la colère de la communauté chinoise d'Aubervilliers. L'homme avait été attaqué pour sa sacoche.

L'agression dont avait été victime ce ressortissant chinois, un cuisinier de 49 ans, avait été d'une rare violence. Il avait été agressé par trois hommes le week-end dernier, alors qu'il marchait en compagnie d'un ami pour se rendre à une soirée à Aubervilliers, dans le nord-est de Paris, où vit une importante communauté chinoise.

"Il a reçu un coup de pied au sternum et est tombé lourdement. Sa tête a sans doute heurté le trottoir, ce qui lui a occasionné un traumatisme crânien" a expliqué une source judiciaire. Les agresseurs "voulaient voler la sacoche de l'autre homme", qui s'est vu prescrire cinq jours d'interruption totale de travail (ITT). Selon un témoignage de l'un des proche des victimes, les agresseurs ont continué à les rouer de coups une fois avoir obtenu la sacoche. Tombé dans un  coma profond, ce cuisinier a finalement perdu la vie vendredi 12.

"Ce crime est d'autant plus odieux que son mobile crapuleux se double d'un ciblage raciste", a dénoncé dans un communiqué la maire PCF Meriem Derkaoui, en présentant ses condoléances aux proches de la victime. Cette dernière a également demandé des renforts de police.

Un comité de soutien à la famille de la victime a appelé à un rassemblement dimanche à 15h devant la mairie d'Aubervilliers. "Les habitants de la Seine-Saint-Denis et plus particulièrement ceux d'origine chinoise (...) sont les victimes quotidiennes d'agressions, de vols, de plus en plus violents à leur encontre", a dénoncé le comité dans un communiqué, en appelant "l'ensemble des citoyens à réagir contre la violence". 

"Nous voulons la sécurité pour tous", a affirmé le comité, ajoutant: "aujourd'hui, devant l'inefficacité des mesures prises par les autorités, la colère des habitants monte, la tension entre les communautés est palpable".

 

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.