Aulnay: quatre surveillants de collège suspendus après l'humiliation d'un autiste

Aulnay: quatre surveillants de collège suspendus après l'humiliation d'un autiste

Publié le 22/06/2018 à 14:53 - Mise à jour à 15:00
© Martin BUREAU / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Quatre surveillants d'un collège d'Aulnay-sous-Bois en Seine-Saint-Denis ont été suspendus pour s'être moqués d'un élève en situation de handicap. Ils avaient filmé leur forfait et l'avaient diffusé sur Snapchat.

Les images ont été diffusées sur le réseau social Snapchat. Quatre surveillants affectés dans un collège d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) ont été suspendus jeudi 21, soupçonnés de s'être moqués d'un élève autiste, d'avoir filmé la scène et de l'avoir diffusée sur les réseaux sociaux. Selon eux, ils s'agissait d'une "punition".

Tous font l'objet d'une suspension à titre conservatoire dans l'attente des résultats de l'enquête administrative, a expliqué le rectorat, qui a également émis un signalement en direction du parquet. Selon les premiers éléments dévoilés par Le Parisien, la victime est issue d’une Segpa, section d’enseignement général et professionnel adapté, dédié aux élèves présentant des difficultés scolaires graves.

Lire aussi - Gard: deux collégiens de 13 ans accusés d'un viol diffusé sur Snapchat

Sur les images, on peut voir l'enfant en pleurs essuyer les moqueries des quatre adultes. Le motif de cette humiliation violente? Le jeune garçon avait pris du pain à la cantine et l'avait mis dans son sac. "Les surveillants ont voulu le punir d'avoir pris du pain et ils se sont moqués de lui", a expliqué une source proche du dossier. L'un d'eux a filmé la scène qui s'est ensuite retrouvée sur Snapchat, mais la vidéo n'était plus visible vendredi, retirée à la demande des services départementaux de l’éducation nationale (DSDEN) du 93.

Des captures d'écran sont toutefois encore visibles sur les réseaux sociaux, où les internautes ont été particulièrement choqués par le traitement infligé à ce jeune handicapé.

La direction d’académie de Seine-Saint-Denis a indiqué que "des mesures en conséquence" seront prises si les faits, "parfaitement inacceptables", sont avérés. Les quatre surveillants pourraient ainsi être licenciés pour faute grave.

Le collégien "va bien" même si il n'a pas compris pourquoi "on se moquait de lui", selon l'Éducation nationale, et ses parents ont été informés de leur droit de porter plainte.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Quatre surveillants ont humilié un collégien autiste.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-