Dammartin-en-Goële: ce n'était pas une prise d'otage

Auteur(s)
AS
Publié le 09 janvier 2015 - 19:47
Image
Dammartin Assaut Tireur GIGN
Crédits
©Christophe Ena/AP/Sipa
Un des tireurs d'élite du GIGN lors du siège de l'imprimerie où s'étaient retranchés les frères Kouachi.
©Christophe Ena/AP/Sipa
L'état de siège autour de l'imprimerie de Dammartin-en-Goële, où s'étaient cachés les frères Kouachi, a pris fin ce vendredi vers 17h. Les deux hommes, identifiés comme les auteurs présumés de la fusillade de "Charlie Hebdo", ont été abattus par les forces de police. Un jeune homme de 26 ans, présent dans l'entreprise, est sorti indemne du bâtiment -mais n'a jamais été pris en otage, comme on l'avait cru.

Les frères Kouachi, les deux auteurs identifiés par les autorités comme les auteurs de la tuerie de Charlie hebdo qui a fait 12 morts mercredi 7, ont été abattus lors de l'assaut lancé par les forces de l'ordre ce vendredi 9 aux alentours de 17h. Recherchés depuis mercredi par toutes les policede France, ils s'étaient réfugiés dans la matinée dans une imprimerie à Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne), à une trentaine de kilomètres au nord-est de Paris

Un graphiste de 26 ans était présent dans l'entreprise au moment où les frères Kouachi ont investi les lieux, mais contrairement à ce qui avait été affirmé plus tôt dans la journée, il n'était pas détenu en otage, les deux terroristes n'ayant pas eu connaissance de sa présence. Il est indemne. Selon Le Figaro, le jeune homme, Lilian, a été emmené après l'assaut par les gendarmes vers la cellule psychologique où il a retrouvé ses parents.

Sa sœur avait confié à Paris Match l'angoisse de sa famille, qui n'avait pas de nouvelles de Lilian depuis plusieurs heures. "Je sais qu'il est parti travailler ce matin et c'est tout. Il ne répond pas, on a arrêté de l'appeler en cas qu'il soit caché et que ça perturbe sa planque" ,confiait-elle avant l'assaut. Le jeune homme se serait effectivement caché dans un carton et aurait donné quelques informations au GIGN et au RAID qui encerclaient le bâtiment, selon les premières informations de sources policières.

Les forces de l'ordre n'avaient voulu prendre aucun risque et le périmètre de ce village de 8.000 âmes avait été bouclé. Depuis 9h ce vendredi, la zone ressemblait à une ville fantôme.

Peu après 17h, les journalistes ont entendu des bruits de fusillade et d'explosions. L'assaut a été donné. Les frères Kouachi seraient sortis défier les forces de l'ordre et ont été abattus.

Dans le même temps, un assaut était donné Porte de Vincennes où une prise d'otages avait eu lieu depuis le début de l'après-midi. L'auteur de la prise d'otages, Amedy Coulibaly, identifié comme le tireur de Montrouge, a été abattu, après avoir tué trois ou quatre otages.