Des braconniers tuent l’unique girafe blanche au monde

Des braconniers tuent l’unique girafe blanche au monde

Publié le 11/03/2020 à 10:00
HANDOUT / CATERS NEWS AGENCY / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A
Elle était le seul spécimen connu au monde. La girafe blanche femelle a été victime de chasseurs au Kenya. 
 
Des gardiens de la réserve naturelle de Garissa, dans l’est du pays, ont découvert le corps de la girafe et de son petit, à l’état de squelette.
Sa peau blanche avait suscité étonnement et intérêt en 2017, quand la girafe avait été aperçue pour la première fois. Cette particularité est due au leucisme, une condition génétique causée par un déficit de cellules pigmentaires – la même que dans le cas des tigres blancs. Il ne s’agit donc pas d’albinisme.
 
 
Il ne reste qu'un seul mâle
 
Cette girafe blanche avait donné naissance à deux girafons, dont le dernier en août 2019. C’est ce petit qui a été tué en même temps que sa mère. 
Aucune girafe blanche n’ayant jamais été aperçue dans une autre région du monde, il ne reste aujourd’hui plus qu’un seul spécimen, et c’est un mâle. Ainsi que l’on expliqué les responsables de l’association Ishaqbini Hirola, gérante de la réserve Garissa et qui œuvre à la protection d’espèces rares, la mère de ce dernier était la femelle abattue. 
 

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


La girafe blanche et son petit, abattus au Kenya

Annonces immobilières

Fil d'actualités Société




Commentaires

-