Des imams signent une tribune contre le terrorisme et l'antisémitisme

Des imams signent une tribune contre le terrorisme et l'antisémitisme

Publié le :

Mardi 24 Avril 2018 - 14:33

Mise à jour :

Mardi 24 Avril 2018 - 14:46
Trente imams s'engagent dans "Le Monde" à combattre l'antisémitisme et le terrorisme. Ils proposent également leur "expertise théologique" pour contrer la radicalisation au nom d'un islam dévoyé.
© BENJAMIN CREMEL / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un texte fort prônant l'union nationale. Une trentaine d'imams ont signé dans le journal Le Monde une tribune contre "le terrorisme et les crimes antisémites qui ont frappé aveuglément notre pays". Une publication qui coïncide, sans volonté d'y répondre, avec la tribune controversé "contre le nouvel antisémitisme" publiée dimanche dans Le Parisien

"Si nous avons décidé de prendre la parole, c’est parce que la situation, pour nous, devient de plus en plus intenable; et parce que tout silence de notre part serait désormais complice et donc coupable, même s’il ne s’agissait jusqu’à présent que d’un mutisme de sidération", expliquent ces responsables religieux dans le quotidien du soir.

Ces imams se sentent "indignés". D'une part "en tant que Français touchés par ce terrorisme ignoble qui nous menace tous". Et "aussi en tant que musulmans, comme le reste de nos coreligionnaires, musulmans paisibles, qui souffrent de la confiscation de leur religion par des criminels".

Lire aussi - Manifeste contre l'antisémitisme: pas un appel à stigmatiser les musulmans, dit Bruckner

Le texte revient également sur la véritable notion du martyr dans la religion musulman et du sens dévoyé qu'en ont fait les organisations terroriste dans leurs différentes campagne d'attentats-suicide: "théologiquement parlant, le martyr est celui qui subit injustement ou subitement la mort, et non celui qui la recherche et la provoque".

"Nous l’avertissons ici contre cette tentation mortifère et l’appelons à bien écouter et entendre la mise en garde du Prophète qui dit que: «Le musulman qui porte atteinte à la vie d’une personne innocente vivant en paix avec les musulmans ne sentira jamais le parfum du Paradis». Cette sentence sans appel dissuade et prévient sans équivoque celui qui penserait à ôter la vie d’autrui, que ce n’est pas un Paradis et des Houris qui l’attendraient mais un Enfer et ses tourments", rappellent ces thélogiens.

Et d'ajouter: "Le vrai sacrifice est de se donner pour les autres, comme l’a fait notre héros national, le colonel Arnaud Beltrame".

Les imams reconnaissent par ailleurs des dérives au sein de leur communauté: "Depuis plus de deux décennies, des lectures et des pratiques subversives de l’islam sévissent dans la communauté musulmane, générant une anarchie religieuse, gangrenant toute la société. Une situation cancéreuse à laquelle certains imams malheureusement ont contribué, souvent inconsciemment". Et de fustiger: "Cette idée qui voudrait que l’islam soit génétiquement opposé à l’Occident et qu’il est invinciblement incompatible avec les valeurs de la République est précisément celle qui fait des ravages chez toute une jeunesse ignare, sans culture religieuse". Les signataires appellent à une introspection qui ne doit toutefois pas être le seul apanage des musulmans

Voir - Manifeste contre l'antisémitisme: des musulmans dénoncent un procès "délirant" contre l'islam

En effet, ces responsables religieux relèvent que certains "intellectuels et politiques" ont vu dans les attentats récents "une occasion attendue pour incriminer toute une religion", laissant entendre "que le musulman ne peut être pacifique que s'il s'éloigne de sa religion: un musulman positif, totalement sécularisé. Bref, un musulman sans islam".

Selon ce collectif, la "radicalité ou radicalisation doit être combattue intelligemment par tous les concernés, des politiques aux imams en passant par la famille, l'école, le sécuritaire... Que chacun assume sa part de responsabilité", assurent les signataires.

Une trentaine d'imams français signent une tribune dans "Le Monde" pour "prendre la parole" contre le terrorisme islamiste et l'antisémitisme.


Commentaires

-