Attentat de New York: 8 morts et au moins 11 blessés, ce que l'on sait de l'attaque

Attentat de New York: 8 morts et au moins 11 blessés, ce que l'on sait de l'attaque

Publié le :

Mercredi 01 Novembre 2017 - 09:20

Mise à jour :

Mercredi 01 Novembre 2017 - 09:23
A New York, au sud de l'île de Manhattan, un camion a fauché des cyclistes et des passants le jour de la fête d'Halloween, faisant huit morts et au moins 11 blessés, selon le dernier bilan provisoire. Cet acte est qualifié de terroriste par les autorités.
© Andy Kiss / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les Etats-Unis ont vécu un cauchemar le jour de la fête d'Halloween. A New York, au sud de l'île de Manhattan, un camion a fauché mardi 31 des cyclistes et des passants sur une piste cyclable, faisant huit morts et au moins 11 blessés, selon le dernier bilan provisoire. Pour le maire de la ville, Bill de Blasio, il s'agit d'un acte terroriste, le premier depuis le 11 septembre 2001.

>Les faits

Le drame s'est produit aux alentours de 15h30 (20h15, heure française) sur la grande artère de West Houston Street. Alors que de nombreuses personnes profitaient de cette journée pour se balader dans les rues de la ville, le chauffeur d'une camionnette a emprunté la piste cyclable sur près d'un kilomètre, renversant sur son passage cyclistes et piétons. Puis, l'automobiliste a continué sa route avant d'entrer dans un bus de ramassage scolaire. C'est là qu'il est sorti de son véhicule avec un fusil à air comprimé et un fusil de paint-ball en criant "Allah Akhbar" ("Dieu est grand") selon plusieurs médias. Les policiers, qui se trouvaient à proximité, lui ont alors tiré dessus. Touché à l'abdomen, l'assaillant, dont les jours ne sont pas en danger, a été transporté à l'hôpital.

>Les victimes

Parmi les huit morts figurent cinq Argentins (Hernan Mendoza, Diego Angelini, Hernan Ferruchi, Alejandro Pagnucco et Ariel Erlij), tous originaires de la ville de Rosario. D'après le ministère argentin des Affaires étrangères, ils "formaient un groupe d'amis qui fêtaient le 30e anniversaire de la fin de leurs études à l'Ecole polytechnique de cette ville". Un sixième membre du groupe a par ailleurs été blessé. Pour leur rendre hommage, la ville de Rosario a décrété trois jours de deuil.

Une ressortissante belge figure également parmi les victimes de l’attentat de Manhattan, une femme originaire de Roulers, dans les Flandres occidentales, qui visitait la ville en compagnie de sa sœur et de sa mère, selon le ministre belge des Affaires étrangères Didier Reynders. Au total, trois autres Belges ont été blessés dans cette attaque. Les deux autres victimes restent à identifier. 

>L'assaillant

Pour le moment, l'identité du suspect, auteur de l'attentat qui a fait huit morts et au moins 11 blessés à New York, n'a pas été révélée par les autorités. Mais d'après plusieurs médias américains, il s'agirait de Sayfullo S., un Ouzbek de 29 ans. Arrivé aux Etats-Unis en 2010 et disposant d'une carte verte (un titre de séjour permanent), le jeune homme travaillait comme chauffeur Uber et réside dans le New Jersey, là où il a loué la camionnette qui lui a servi à tuer toutes ses victimes. D'après les premières informations divulguées à son sujet, il n'avait pas de passé criminelle.

>Quel lien avec l'Etat islamique?

Les enquêteurs ont retrouvé près du véhicule de l'attaque une lettre manuscrite prêtant allégeance à l'Etat islamique. Mais pour l'heure, aucun lien n'a été formellement établit avec l'organisation terroriste. 

>Les réactions

Suite à cette attaque meurtrière, qui ressemble fortement à celles de Nice et de Barcelone, le maire de New York, Bill de Blasio a rapidement pris la parole. "Sur la base des informations immédiatement disponibles, c'était un acte de terrorisme", a-t-il déclaré.

De son côté, Donald Trump a lui aussi souhaité réagir, qualifiant l'assaillant de "personne malade et déséquilibrée", sur Twitter. "Les forces de l'ordre suivent cela de près. PAS AUX USA!", a-t-il ajouté. Puis, alors qu'aucun lien n'a été formellement établit avec l'organisation terroriste, le chef de l'Etat a évoqué le groupe terroriste sur le réseau social. "Nous ne devons pas permettre à l'EI de revenir ou entrer dans notre pays après les avoir vaincus au Moyen-Orient et ailleurs. Assez!", a-t-il écrit. 

Le chauffeur d'une camionnette a fauché des cyclistes et des passants sur une piste cyclable de Manhattan le jour d'Halloween.


Commentaires

-