Gard: mort d'un enfant de 3 ans, écrasé par l'employé de son père

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Gard: mort d'un enfant de 3 ans, écrasé par l'employé de son père

Publié le 24/11/2016 à 12:39 - Mise à jour à 12:45
©Frédéric Bisson/Flickr
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un enfant de trois ans est mort écrasé par un camion, mercredi soir à Alès (Gard). Le chauffeur, employé du père du bambin, ne l'aurait pas vu alors qu'il effectuait une manœuvre.

La petite victime n'a pu être réanimée. Un enfant de trois ans est mort des suites de ses blessures après avoir été écrasé par un camion, mercredi 23 à Alès, dans le Gard. C'était un employé de son père qui conduisait l'engin, il n'aurait pas vu le bambin alors qu'il manœuvrait, selon Midi Libre qui relate les faits.

Il était aux alentours de 19h, mercredi soir. Alors que la nuit enveloppait déjà depuis un moment Alès en cette fin d'automne, le chauffeur du camion a fait une marche arrière. L'homme, qui est un employé de l'entreprise de livraison de colis du père de l'enfant, faisait la manoeuvre dans la cour de son travail lorsque le drame est survenu. Selon Midi Libre, il pourrait ne pas avoir vu le petit qui jouait derrière son engin.

Le choc a été violent et malgré l'intervention rapide des sapeurs-pompiers, immédiatement appelés à la rescousse, l'enfant n'a pu être réanimé. Des policiers du commissariat de la ville ont également été dépêchés sur place, afin de procéder aux constatations d'usage nécessaire. Une enquête a été ouverte et confiée aux hommes de la brigade d'Alès pour tenter de déterminer avec certitude les circonstances du décès.

Choqués par ce tragique fait divers, les habitants du quartier des Promelles où est située l'entreprise sont spontanément descendus dans la rue. Dans le calme et une atmosphère grave, ils ont ainsi tenu à témoigner de leur soutien à la famille de l'enfant décédé.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Une enquête de police a été ouverte suite au drame.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-