Garges-les-Gonèsse: un ado passé à tabac par une bande (vidéo)

Garges-les-Gonèsse: un ado passé à tabac par une bande (vidéo)

Publié le :

Vendredi 28 Septembre 2018 - 16:38

Mise à jour :

Vendredi 28 Septembre 2018 - 16:47
Mercredi, en marge d'une rixe ayant opposé des dizaines de protagonistes à Garges-lès-Gonesses dans le Val-d'Oise, un adolescent de 17 ans a été lynché par une bande qui l'a roué de coups sans aucune retenue.
© Bertrand GUAY / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

La vidéo est d'une violence inouïe. Un jeune homme a été lynché mercredi 26 par un groupe d'assaillants à Garges-lès-Gonesse (Val-d'Oise), le tout filmé par un riverain témoin depuis son balcon, sous les cris d'horreur des habitants qui ont assisté à la scène se déroulant en plein jour.

Sur les  images, on peut voir un groupe de jeunes armés d'objets contondants, des bâtons, des battes de baseball, des béquilles, entourant une voiture sous laquelle leur victime s'est réfugiée. Saisie par la jambe par l'un des agresseurs, elle est tirée hors de son abri et la pluie de coups sans aucune retenue commence.

Tout juste verra-t-on la victime, âgée de 17 ans selon les éléments connus, se relever le visage en sang  tandis que d'autres coups s'abattront, accompagnés de projectiles, la faisant s'effondrer sur le sol.

(Voir ci-dessous la vidéo de l'agression – Attention: les images peuvent choquer)

Lorsque les policiers arrivent sur les lieux, les agresseurs sont déjà en fuite. Les forces de l'ordre interviennent en réalité après avoir été alertées d'un affrontement opposant entre 50 et 100 individus dans les rues de la commune.

Le jeune homme gravement blessé sera transféré en urgence dans un hôpital parisien souffrant notamment d'un important hématome à la tête.

Selon une information de LCI, des douilles ont même été retrouvées sur le lieu du passage à tabac. Trois jeunes, deux mineurs et un majeur, seraient actuellement en garde à vue dans le cadre de cette affaire

Le jeune a été passé à tabac par une bande armée.


Commentaires

-