Homme acquitté de viol après une relation sexuelle avec une enfant de 11 ans: Osez le féminisme s'insurge

Homme acquitté de viol après une relation sexuelle avec une enfant de 11 ans: Osez le féminisme s'insurge

Publié le :

Lundi 13 Novembre 2017 - 15:03

Mise à jour :

Lundi 13 Novembre 2017 - 15:11
Mardi dernier, un homme accusé du viol d'une enfant de 11 ans était acquitté par la cour d'assises de Seine-et-Marne qui estimait que d'après la loi, aucun viol n'avait eu lieu. Le collectif Osez le féminisme s'est insurgé ce lundi contre cette décision et a appelé à un changement de la loi.
© MEHDI FEDOUACH / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

"La loi doit changer", s'est insurgé le collectif Osez le féminisme ce lundi 13 dans un communiqué. Mardi 7, un homme accusé du viol d'une enfant de 11 ans a été acquitté par la cour d'assises de Seine-et-Marne, qui a estimé que d'après la loi aucun élément constitutif du viol n'avait été commis.

Une décision qui a heurté le groupe de féministes qui appelle à un rassemblement mardi 14 face au ministère de la Justice. "Encore une fois, on présume qu'une enfant peut consentir à 11 ans", a regretté l'association qui milite "pour l'instauration d'un seuil d'âge en dessous duquel on présume du non consentement des enfants, et donc du viol".

Osez le féminisme va donc dans le même sens que le Haut conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes. Après une affaire similaire ou un homme accusé de viol sur une enfant de 11 ans avait été acquitté en septembre dernier, le HCE avait réitéré son "avis pour une juste condamnation sociétale et judiciaire du viol et autres agressions sexuelles". Pour le Haut conseil, l'âge de 13 ans devait être "retenu comme seuil en dessous duquel les mineur.e.s seront présumé.e.s ne pas avoir consenti".

Sur BFMTV dimanche 12, la secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes Marlène Schiappa est aussi allée dans ce sens. Si "en tant que membre du gouvernement" elle ne pouvait pas "réagir à des décisions de justice", elle était favorable à un seuil situé "entre 13 et 15 ans".

Pour l'affaire dont le verdict est tombé mardi 7, la petite fille de 11 ans a eu un enfant de l'homme qui l'avait invitée à la suivre jusqu'à un parc proche de là où elle jouait avec sa cousine à Champs-sur-Marne, en Seine-et-Marne.

Le collectif Osez le féminisme milite pour l'instauration d'un seuil d'âge pour le consentement de l'enfant.


Commentaires

-