Il cache volontairement qu'il a le Sida à sa compagne et la contamine: 12 ans de prison

Il cache volontairement qu'il a le Sida à sa compagne et la contamine: 12 ans de prison

Publié le :

Vendredi 09 Décembre 2016 - 15:47

Mise à jour :

Vendredi 09 Décembre 2016 - 15:51
©Damien Meyer/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Jeudi, un homme a été condamné à 12 ans de prison par les Assises de Nîmes. Il a été reconnu coupable d'avoir intentionnellement caché à sa désormais ex-compagne qu'il était séropositif, entraînant la contamination de la jeune femme par le VIH.

"Pour lui, c'était comme une grippe, ce n'était pas grave". Bien qu'elle ait semblé vouloir encore tenter de minimiser la responsabilité de son ex-compagnon, Vanessa a porté plainte contre cet homme qui lui a caché sa séropositivité et a fini par lui transmettre le virus. Jeudi, alors que l'accusé n'a pas daigné se présenter à son procès, la cour d'assises à Nîmes l'a condamné à 12 ans de prison et délivré un mandat d'arrêt contre lui.

Elle avait 16 ans, lui 28. La jeune Vanessa et Rui Filipe Da Rocha de Sousa se sont aimés et ont vécu ensemble très vite malgré la toxicomanie de ce dernier. Surtout, il lui cache être infecté par le virus du Sida, alors qu'il est suivi depuis des années déjà, et celui de l'hépatite B, a assuré la victime au procès. Lui a nié ces accusations.

Ce serait le frère de l'accusé qui aurait prévenu Vanessa quelques mois après la naissance de l'idylle. "Personne ne veut être malade, même par amour. Pour lui, c'était comme une grippe, ce n'était pas grave", a témoigné la jeune femme lors du procès, tout en avouant qu'elle a continué à le voir.

Des fréquentations qui sont restées régulières et ont même conduit à un heureux événement. En octobre 2006, Vanessa a annoncé à Rui Felipe qu'elle était enceinte. N'écoutant que son courage, il l'a alors quitté, abandonnant une future maman séropositive.

"Au regard de la procédure, des faits qui lui sont reprochés, de son passé judiciaire et de son absence devant la cour d'assises et surtout devant la victime", l'avocat général a requis 15 ans de réclusion criminelle contre Rui Felipe Da Rocha de Sousa. L'avocate de Vanessa, citée par France 3 Languedoc-Roussillon, a pour sa part souligné que "à 15 ans, on rêve d'amour, on rêve de trouver l'homme idéal, elle a trouvé un véritable enfer, celui qui a en partie détruit sa vie".

En l'absence de l'accusé, la juge Perrin a décidé de suivre la procédure de défaut criminel. Rui Felipe Da Rocha de Sousa a été condamné à 12 ans de réclusion pour "administration de substance nuisible suivie de mutilation ou infirmité permanente par une personne étant, ou ayant été concubin, et avec préméditation". Un mandat d'arrêt a également été délivré à son encontre.

 

Un mandat d'arrêt a été délivré contre l'accusé, qui est désormais recherché par la police afin qu'il effectue la peine de 12 ans a laquelle il a été condamné.


Commentaires

-