Isère: une fillette morte empoisonnée par une pile, les parents déposent plainte

Isère: une fillette morte empoisonnée par une pile, les parents déposent plainte

Publié le :

Samedi 24 Mars 2018 - 09:47

Mise à jour :

Samedi 24 Mars 2018 - 09:49
Les parents dont la petite fille est morte en juillet 2017 après avoir ingéré une pile au lithium, ont déposé plainte pour "homicide involontaire" contre l'hôpital et deux médecins qui avaient pris en charge l'enfant.
©Razor512/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les parents de la petite victime estiment qu'une "faute caractérisée" lors de la l'admission de leur fille, la petite Faustine, aux urgences lui a coûté la vie, en juillet 2017. Ils ont décidé de porter plainte pour "homicide involontaire" contre l'hôpital et deux médecins qui avaient pris en charge l'enfant.

A l'origine de ce calvaire, une pile-bouton au lithium que l'enfant avait avalée un an plus tôt et qui n'a pas été immédiatement repérée sur une radio effectuée aux urgences de l'hôpital Femme-Mère-Enfant (HFME) de Bron, près de Lyon, où la fillette avait été emmenée en juillet 2016 pour une détresse respiratoire. Une simple bronchite avait d'abord été diagnostiquée. 

Lire aussi - Isère: une petite fille avale une pile au lithium, elle décède un an plus tard après des dizaines d'opérations pour la sauver

Selon la mère de la fillette, un des deux médecins mis en cause avait cru voir un médaillon sur la radio, erreur imputée ensuite à l'engorgement des urgences. Ce n'est que quelques jours plus tard, après un nouvel épisode grave et un nouveau séjour à l'hôpital, que le corps médical commence à comprendre ce qu'il se passe. Une radiographie montre que la petite a avalé un corps étranger, et pas n'importe lequel donc: une pile au lithium.

La petite fille est finalement décédée dans la nuit du 14 au 15 juillet 2017 des suites d'une "hémorragie interne et externe massive d'origine gastrique". L'enfant avait subi pas moins de 27 opérations chirurgicales extrêmement lourdes pour essayer de la sauver. Sans succès.

L'avocate de la famille déplore que personne n'ait "pris la peine de vérifier si la petite avait un médaillon effectivement ce jour-là. C'est pour nous une faute d'une extrême gravité. Elle a eu pour conséquence que le lithium de la pile s'est consumé et a provoqué la fistule à l'origine de toutes les opérations de Faustine". 

 

Les parents de l'enfant empoisonné par une pile au lithium ont déposé plainte contre l'hôpital.


Commentaires

-