Ivre, le jeune marié veut brûler la voiture de son rival et se trompe de véhicule

Ivre, le jeune marié veut brûler la voiture de son rival et se trompe de véhicule

Publié le :

Mercredi 04 Octobre 2017 - 10:12

Mise à jour :

Mercredi 04 Octobre 2017 - 10:54
© Geoffroy Van der Hasselt / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Samedi à Auberchicourt (Nord), un homme ivre, jeune marié, a voulu brûler la voiture de son rival. Mais il s'est trompé de véhicule et a été surpris par des voisins.

Le mariage de Sébastien De Vogelaere a commencé par le pire samedi 30 septembre alors qu'il fêtait ses noces à Monchecourt dans le Nord avec des invités. L'homme d'une quarantaine d'années passablement éméché avait dit "oui" à sa bien-aimée une semaine auparavant, le 23 septembre, révélait La Voix du Nord lundi 2.

Plusieurs jours plus tard, le marié était donc toujours à la fête. Seulement, son épouse a eu le malheur de recevoir sur son portable un message de félicitations d'un certain Marcel. Selon le marié, ce rival aurait fait des avances à sa femme il y a de ça quelques années.

"J'me suis énervé, j'sais pas ce qui m'est arrivé, lâche le prévenu. J'me souviens plus de rien", a-t-il déclaré lors de son procès. L'homme a décidé de quitter la fête pour se rendre dans la ville voisine d'Auberchicourt afin de brûler la voiture de son ennemi. Il est arrivé rue du Moulin-Blanc à bord de son Opel Vectra et a entrepris d'incendier la Renault Mégane à l'aide d'un bidon d'essence.

Après avoir allumé le feu, l'homme ivre s'est enfuit au volant de son véhicule gris mais des voisins ont pu l'identifier. Il a été interpellé quelques minutes plus tard sur la route. Son taux d'alcoolémie a alors été évalué à 2,84 grammes d'alcool par litre de sang.

Arrêté, Sébastien De Vogelaere a tout de suite reconnu les faits et par la même occasion, il a appris que la Renault n'était pas celle dudit Marcel mais celle de son fils. "J'voulais juste lui faire peur... mettre un tout petit peu d'essence", a expliqué le prévenu au juge. Il s'est aussi confié sur son addiction à l'alcool: "j'ai commencé l'alcool quand ma femme est partie en 2009. Maintenant, je bois beaucoup moins mais quand il y a des fêtes ça repart".

Il a écopé de 18 mois de prison dont six mois avec sursis et mise à l'épreuve. Il purgera sa peine en semi-liberté: il pourra aller au travail tous les jours avant de retourner en prison. Son permis de conduire a aussi été suspendu pendant un an.

Les policiers ont arrêté Sébastien De Vogelaere quelques minutes après sa fuite.

Commentaires

-