Loi Travail: interpellation de 19 casseurs qui tentaient de saboter le métro de Rennes

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 19 mai 2016 - 14:02
Mis à jour le 20 mai 2016 - 10:23
Image
Métro Rennes illustration
Crédits
©Jean-Sébastien Evrard/AFP
Des casseurs ont tenté de saboter le fonctionnement du métro de Rennes, ce jeudi matin, en s’attaquant à 6 stations.
©Jean-Sébastien Evrard/AFP
Des casseurs ont tenté de saboter le fonctionnement du métro de Rennes, ce jeudi matin, en s’attaquant à 6 stations. Cagoulés, ils ont été arrêtés en flagrant délit.

Alors qu'une nouvelle journée de mobilisation contre la Loi Travail doit se dérouler ce jeudi 19, la situation est déjà très tendue à Rennes. Dix-neuf personnes cagoulées ont été interpellées en flagrant délit à Rennes, tôt ce jeudi matin, entre 6h et 7h du matin, alors qu'elles dégradaient des bornes d'accès dans six stations de métro, de manière simultanée.  

Treize bornes de validations qui permettent les accès aux quais ont été "fortement endommagés", selon le service de communication de Keolis, l'opérateur du métro rennais. Parmi les stations atteintes, Anatole France, la Poterie et Villejean, Jacques Cartier et "peut-être" Italie, toujours selon Keolis.  

La tentative de dégradations du transport en commun par les casseurs a été captée par les caméras de surveillance du métro, permettant ainsi à la police d'être prévenue et de pouvoir interpeller les auteurs des dégradations. Selon le journal Ouest-France, les saboteurs présumés cherchaient réaliser un "blocage économique". La police judicaire rennaise a été saisie pour réalise une enquête.

A l'heure actuelle, le métro fonctionne correctement, à l'exception de la station République qui est fermée pour cause de manifestation.

Depuis plusieurs jours, les opposants à la loi Travail annoncent vouloir mener des actions de blocage économique dans la ville. Ce jeudi, la zone industrielle de la Route de Lorient est quasi paralysée par des manifestants. La circulation est très compliquée. Des chaises avaient été lancées le 29 mars dernier sur les voies du métro provoquant l'arrêt des rames.

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.