Marseille: la BAC empêche un règlement de comptes devant les Baumettes

Marseille: la BAC empêche un règlement de comptes devant les Baumettes

Publié le :

Samedi 03 Octobre 2015 - 18:33

Mise à jour :

Samedi 03 Octobre 2015 - 18:39
©Bohac Yann/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Cinq hommes ont été interpellés ce samedi matin par les policiers de la BAC, à l'entrée de la prison des Baumettes. Ils avaient garé leurs véhicules devant la prison et attendaient, avec pour l'un d'eux, un fusil à pompes entre les mains.

Un nouveau règlement de comptes sanglant a peut-être été évité de justesse dans la cité phocéenne ce samedi matin. Des policiers ont interpellé cinq hommes, dont l'un était armé, postés dans une voiture devant la prison des Baumettes.

C'est le père d'un détenu venu rendre visite à son fils incarcéré qui a donné l'alerte aux forces de l'ordre, leur décrivant "un véhicule suspect garé, avec deux individus à bord". Deux voitures banalisées de la BAC (Brigade anti-criminalité) arrivent alors sur les lieux, et se garent, l'une devant, l'autre derrière la voiture suspecte. Se rendant compte de la manœuvre, le véhicule des suspects tente de se dégager en partant en marche arrière, heurtant l'une des voitures de police.

Un fonctionnaire de police braque alors son arme sur les individus à bord de la voiture et constate que le passager tient un fusil à pompe entre ses jambes. Le policier tire et touche l'aile de la voiture des suspects, qui se rendent sans résistance et sont interpellés.

Trois autres hommes qui semblaient également attendre dans une deuxième voiture postée non loin ont également été interpellés. 

Les cinq individus ont été placés en garde à vue dans la foulée de leur arrestation et une enquête confiée à la police judiciaire marseillaise. "On peut présumer qu'ils voulaient s'en prendre à quelqu'un qui allait sortir" des Baumettes, a précise la source judiciaire. En effet, plusieurs détenus devaient quitter le centre pénitentiaire ce samedi après avoir purger leur peine.

Ces événements "sont une nouvelle preuve du climat d'insécurité que dénonce le personnel depuis des mois autour" de la prison, a déclare un responsable local du syndicat pénitentiaire SPS.

 

 

 

Cinq hommes ont été interpellés ce samedi matin par les policiers de la BAC, à l'entrée de la prison des Baumettes.


Commentaires

-