Marseille: une école maternelle fermée à cause d'une invasion de rats

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 08 novembre 2016 - 08:20
Image
Une famille de rats.
Crédits
©Nguyen Huy Kham/Reuters
Une école maternelle a dû fermer ses portes en raison d'une invasion de rats.
©Nguyen Huy Kham/Reuters
Une école maternelle de Marseille a fermé ses portes lundi en raison d'une invasion de rats. Pour remettre en état les locaux au plus vite, une dératisation, menée par les services municipaux, devait avoir lieu dans la journée.

Mauvaise surprise pour les salariés d'une école maternelle de Marseille. En raison d'une invasion de rats, l'établissement de la Rose Val Plan, situé dans les quartiers nord de la ville, a dû fermer ses portes en urgence lundi 7 et ce jusqu'à nouvel ordre. Les 146 enfants scolarisés ont donc été renvoyés chez eux. Pour remettre en état les locaux au plus vite, une dératisation, menée par les services municipaux, devait avoir lieu dans la journée, selon France Bleu Provence.

Ce n'est pas la première fois qu'un tel constat est fait dans un établissement de Marseille. Début 2016, une enseignante avait publié une lettre ouverte dans laquelle elle dénonçait les conditions de travail dans lesquelles elle exerçait son métier. Une démarche permettant de révéler au grand jour la vétusté de plusieurs écoles maternelles et élémentaires de la ville. Face à ce constat, l'Etat avait alors ordonné à la Mairie de la ville d'entreprendre des travaux en urgence pour améliorer l'accueil des 76.000 élèves de maternelle et primaire. Au total, une enveloppe de cinq millions d'euros avait été attribuée pour effectuer les aménagements et réparations.

Difficile de les faire partir, les rats ont également envahi les prisons. C'est le cas notamment de celle de Sequedin, dans la métropole lilloise. Il y a plusieurs semaines, un détenu avait dénoncé, vidéo à l'appui, la présence de centaines, voire de milliers de rats dans l’établissement pénitentiaire. La séquence montrait des rongeurs dans les cellules, dans les douches et dans la cour de l'établissement. La justice avait alors ordonné à la prison de redoubler d'efforts pour s'en débarrasser.

 

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.