Meurtre de Sarah Halimi: Kobili Traoré sera-t-il jugé?

Meurtre de Sarah Halimi: Kobili Traoré sera-t-il jugé?

Publié le :

Mardi 16 Juillet 2019 - 07:21

Mise à jour :

Mardi 16 Juillet 2019 - 07:21
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Le Parquet de Paris a annoncé lundi 15 faire appel de l'ordonnance estimant "plausible" l'irresponsabilité pénale de Kobili Traoré, accusé du meurtre antisémite de Sarah Halimi. Les expertises psychiatriques tendent à considérer que l'homme ne peut être jugé.

C'est une affaire qui aura posé de nombreuses questions de droit à la justice, suscitant parfois la colère des proches de la victime. Après les atermoiements sur le caractère antisémite du meurtre  de Lucie Attal - aussi appelée Sarah Halimi, c'est la tenue même d'un procès pour le suspect Kobili Traoré qui est en question.

En cause, les expertises psychiatriques du suspect. La loi veut que ne puisse être jugé un individu pénalement irresponsable en raison de son état mental. Les experts doivent définir si le jugement de celui-ci était "altéré" ou "aboli" au moment des faits. Seule la dernière conclusion aboutit à un non-lieu.

Voir: Meurtre de Sarah Halimi - la perspective d'un procès s'éloigne pour le suspect

Or, dans une ordonnance rendue vendredi, les juges d'instruction ont estimé "plausible" l’abolition du discernement de Kobili Traoré au moment des faits. Au terme de l'enquête, trois expertises psychiatriques concordent pour dire que le jeune homme, sans antécédent psychiatrique, ne souffre pas de maladie mentale mais qu'il a agi lors d'une "bouffée délirante" provoquée par une forte consommation de cannabis. La première expertise avait conclu à l'altération du discernement, la seconde à l'abolition et la troisième penche "plutôt classiquement vers une abolition du discernement" de Kobili Traoré, car "au moment des faits, son libre arbitre était nul".

Les avocats de la partie civile avaient annoncé faire appel de l'ordonnance, le parquet a fait savoir qu'il l'avait fait lundi. La question devrait donc être transmise à la chambre de l'instruction qui devra décider si Kobili Traoré sera ou non jugé pour meurtre à caractère antisémite.

Lire aussi:

Meurtre de Sarah Halimi: le caractère antisémite retenu par la juge d'instruction

Un an après le meurtre de Mireille Knoll, le mobile antisémite et l'auteur toujours incertains

Les expertises psychiatriques laissent entendre que Kobili Traoré ne peut être jugé pour le meurtre de Sarah Halimi.


Commentaires

-