Saint-Etienne-du-Rouvray: le terroriste Adel Kermiche était suivi par trois services de renseignement

Saint-Etienne-du-Rouvray: le terroriste Adel Kermiche était suivi par trois services de renseignement

Publié le :

Mercredi 31 Janvier 2018 - 08:12

Mise à jour :

Mercredi 31 Janvier 2018 - 08:13
Selon "Le Canard Enchaîné", Adel Kermiche, l'un des terroristes responsables de la mort du père Hamel à Saint-Etienne-du-Rouvray en juillet 2016, aurait fait l'objet de trois notes d'alerte, provenant de trois services de renseignement différents.
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Adel Kermiche, l'un des terroristes responsables de la mort du père Hamel en l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray le 26 juillet 2016 (avec son complice Abdel Malik Petitjean), aurait été suivi par trois services de renseignement qui auraient donc failli à mettre leurs informations en commun avant qu'il ne passe à l'acte.

Selon Le Canard Enchaîné, l'information selon laquelle Adel Kermiche était sur le point de commettre un attentat était passée dans les mains de trois services de renseignement.

Le journal satirique s'appuie notamment sur une information datant du début de l'année de Mediapart. Le site avait révélé que la Direction du renseignement de la préfecture de police de Paris avait, pour se couvrir, antidaté une note évoquant les messages du terroriste et son projet d'attaquer une église.

Lire précédemment: Saint-Etienne-du-Rouvray commémore l'assassinat du père Hamel il y a un an

Le parquet de Paris avait d'ailleurs ouvert une enquête après ces accusations relayées dans la presse, pour faux, d'usage de faux et d'altération de documents de nature à faciliter la découverte d'une infraction par une personne concourant par ses fonctions à la manifestation de la vérité.

Le Canard Enchaîné précise qu'en plus de cette note, trois autres avaient été rédigées les 22, 25 et 26 juillet 2016 par des agents de la Direction du renseignement militaire (DRM) qui avaient infiltré la chaîne de propagande d'Adel Kermichel sur Telegram.

Ces notes ont été transmises à la cellule Allat de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), qui ne les a pas traitées à temps.

Le Service central du renseignement territorial (SCRT) avait aussi averti les services de police, le 21 juillet, qu'un certain Jayyed (pseudo d'Adel Kermiche sur Telegram) appelait ses suiveurs à commettre des attentats contre les lieux de culte en France.

Mais toutes ces informations n'ont ni été mises en commun ni traitées selon la procédure d'urgence prévue en cas de risque d'attentat terroriste imminent. 

Avant de commettre l'attentat contre l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray, Adel Kermiche avait fait l'objet de plusieurs notes d'alerte de différents services de renseignement.


Commentaires

-