Nouvelle-Calédonie: 3 morts et 5 disparus après des glissements de terrain

Nouvelle-Calédonie: 3 morts et 5 disparus après des glissements de terrain

Publié le :

Mardi 22 Novembre 2016 - 10:22

Mise à jour :

Mardi 22 Novembre 2016 - 10:35
©Capture d'écran/Twitter@la1ere
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

En Nouvelle-Calédonie, des pluies diluviennes ont provoqué des glissements de terrain qui ont coûté la vie à une adulte et deux enfants, ce mardi. D'après le dernier bilan des autorités, cinq personnes sont également portées disparues.

Trois personnes, dont deux enfants, sont mortes ce mardi 21 et cinq autres sont portées disparues après des glissements de terrain provoqués par des pluies diluviennes en Nouvelle-Calédonie, selon un dernier bilan des autorités. Le corps d'une fillette de 8 ans a été retrouvé sous les gravats sur le territoire de la tribu kanake de Gouareu, une petite communauté isolée de Houaïlou, un village agricole et minier à 235 km au nord-est de Nouméa, sur la côte est de la Nouvelle-Calédonie. Sa mère, blessée, a été évacuée vers le dispensaire de Houaïlou où son "état a été stabilisé", selon un communiqué de la direction de la sécurité civile.

Toujours à Houaïlou, un enfant de 7 ans et une femme d'une trentaine d'années ont également été retrouvés morts après un autre glissement de terrain, qui s'est produit sur le territoire de la tribu de Ouakaya, encore plus reculé. Un enfant est en outre porté disparu à Ouakaya ainsi que quatre autres personnes à Gouareu. Une unité d'intervention de la sécurité civile, une équipe médicale des forces armées, un détachement de 30 militaires et une équipe cynotechnique de la gendarmerie sont mobilisés pour tenter de retrouver les disparus. Le bilan fait également état de six blessés, qui ont tous été pris en charge par les secours, et de six habitations emportées par les glissements de terrain.

Situées dans des zones reculées dans la chaîne de montagnes, les communautés de Ouakaya et Gouareu comptent quelques dizaines d'habitants. Les communes de Thio, Canala, Kouaoua et Houaïlou, localités minières où les reliefs sont fragilisés par l'exploitation du nickel, sont placées en vigilance rouge fortes pluies, le niveau d'alerte maximal de Météo France.

L'antenne locale de Météo France annonce à nouveau des pluies importantes sur la façade est de la Grande-Terre de Nouvelle-Calédonie pour la nuit de ce mardi à mercredi 23, avant une accalmie. "Les perspectives d'amélioration des conditions météo sont défavorables dans les prochaines heures", souligne également le gouvernement dans un communiqué. Il recommande aux populations de "limiter au maximum leurs déplacements et d'observer la plus grande prudence".

En raison des mauvaises conditions, les secours ont rencontré des difficultés pour se rendre sur les zones sinistrées. Dans cette région, où il est parfois tombé jusqu'à 400 millimètres de pluie en 12 heures, toutes les routes sont coupées ainsi que les réseaux électriques et téléphoniques. "Dans l'après-midi, il y a finalement eu une fenêtre de tir de 40 minutes, qui a permis à un hélicoptère de se poser à Ouakaya. A Gouareu, les équipes de secours ont terminé le chemin à pied", a indiqué à l'AFP Olivier Ciry, porte-parole de la sécurité civile. Sur la côte ouest de la Nouvelle-Calédonie, la route principale est coupée au niveau du village de Bourail. Les écoles ont été fermées à Thio, Canala et Kouaoua.

 

L'antenne locale de Météo France annonce à nouveau des pluies importantes sur la façade est de la Grande-Terre de Nouvelle-Calédonie pour la nuit de ce mardi à mercredi 23, avant une accalmie.

Commentaires

-