Pas-de-Calais: une prise d'otage en prison

Pas-de-Calais: une prise d'otage en prison

Publié le :

Mercredi 09 Septembre 2015 - 13:48

Mise à jour :

Mercredi 09 Septembre 2015 - 14:00
©Francois Mori/AP/Sipa
PARTAGER :
-A +A

Un détenu jugé dangereux et armé d'un couteau artisanal retient en otage, depuis la fin de la matinée ce mercredi, le directeur adjoint de la prison de Vendin-le-Vieil, dans le Pas-de-Calais. Le forcené serait Fabrice Boromée, un multirécidiviste de 34 ans.

Une prise d'otage était en cours ce mercredi 9 dans le centre pénitentiaire de Vendin-le-Vieil, à côté de Lens (Nord). Le directeur adjoint de la prison est retenu en otage depuis la matinée par un "détenu particulièrement dangereux", a annoncé la préfecture du Pas-de-Calais. Les faits auraient eu lieu vers 11h15 lorsque le forcené, en entrevue avec le directeur-adjoint, aurait décidé de le prendre en otage. L'individu, jusqu'ici placé à l'isolement, serait en possession "d'une arme artisanale" et se serait retranché dans une pièce de la prison avec son otage.

Selon un communiqué de l'administration pénitentiaire, les équipes régionales d'intervention de sécurité (ERIS) ont été dépêchées sur place et seraient prêtes à procéder aux négociations et à une éventuelle intervention. Selon les informations de France-3 Nord-Pas-de-Calais, le forcené serait Fabrice Boromée, un multirécidiviste de 34 ans déjà condamné fin décembre 2013 pour une prise d'otage dans un établissement du même type à Condé-sur-Sarthe.

Originaire de Guadeloupe, l'homme aurait 14 condamnations à son actif, dont 11 pour violence, et aurait fréquenté plus de 80 établissements pénitentiaires. Incarcéré en métropole depuis 2011, il purgerait une peine de 28 ans et réclamerait depuis plusieurs mois son transfert vers les Antilles. "Pour ma famille, pour avoir le parloir, pour voir les miens. Mon frère vit en Guadeloupe. J’avais mon père là-bas, mais il est décédé. Ma mère est morte quand j'avais 8 ans. Il ne me reste que mon frère", avait-t-il déclaré lors d'une interview accordée à Guadeloupe-1ère en juin dernier, dans laquelle il se plaignait également être victime de racisme.

Destinée à accueillir plus de 200 détenus, la prison de Vendin-le-Vieil a été ouverte en septembre 2014, après cinq ans de travaux, et accueille des détenus considérés comme "difficiles" ou condamnés à de lourdes peines. Pour Pascal Decary, représentant de la CGT pénitentiaire, cette prise d'otage est vue comme "inquiétante pour la suite", étant donné que la prison est loin d'être remplie de détenus.

 

 

 

 

Le directeur adjoint d'une prison du Pas-de-Calais est pris en otage depuis ce mercredi matin.

Commentaires

-