Prison avec sursis pour les inventeurs de la vapoteuse au chanvre

Prison avec sursis pour les inventeurs de la vapoteuse au chanvre

Publié le :

Lundi 08 Janvier 2018 - 16:03

Mise à jour :

Lundi 08 Janvier 2018 - 16:10
©Capture d'écran
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les créateurs de Kanavape, la cigarette électronique aux extraits de cannabidiol (CBD), ont été condamnés à 18 et 15 mois de prison avec sursis ce lundi. Le liquide de la vapoteuse ne contenait pas de THC, élément psychotrope du cannabis.

Le tribunal leur a reproché d'avoir positionné leur vapoteuse sur le champ médical. Les deux inventeurs de la cigarette électronique au chanvre ont été condamnés à 18 et 15 mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Marseille ce lundi 8.

La Kanavape, lancée en 2014, interdite avant sa mise en vente et finalement autorisée, fonctionnait avec des extraits de cannabidiol (CBD), une substance contenue dans le cannabis. Cependant, la substance psychotrope de la drogue, le THC, n'était pas contenue dans la vapoteuse.

A voir aussi: KanaVape: la e-cigarette au cannabis débarque en France

Sébastien Beguerie et Antonin Cohen, les deux fondateurs de l'entreprise, avaient orienté leur produit sur le champ médical, ce qui n'avait pas plu au Conseil de l'ordre des pharmaciens, partie civile dans l'affaire. Ils "ont clairement positionné leur produit dans un champ médical, en faisant notamment le lien entre Kanavape et l'Union francophone pour les cannabinoïdes en médecine", a indiqué le parquet en soulignant que les faits demeuraient "graves car ils touchent à la santé publique et banalise la consommation de stupéfiants".

"Les vertus du cannabidiol (CBD) sont nombreux avec notamment des bienfaits sur le stress, la relaxation, le sommeil", revendiquaient les deux entrepreneurs qui ont été condamnés à une amende de 10.000 euros et à verser 5.000 euros de dommages et intérêts au Conseil de l'Ordre des pharmaciens.

Cependant, ils n'ont pas été jugés coupables de provocation à l'usage de stupéfiants.

Ceux qui se considèrent comme des "avant-gardistes", comme le relate Ouest-France, ont été "déroutés" par le verdict du tribunal et comptent faire appel de la décision.

Les créateurs de Kanavape, la cigarette électronique aux extraits de cannabidiol (CBD), ont été condamnés à 18 et 15 mois de prison avec sursis ce lundi.


Commentaires

-