RATP: 45 jours d'ITT pour une jeune femme après un contrôle qui a dégénérée

RATP: 45 jours d'ITT pour une jeune femme après un contrôle qui a dégénérée

Publié le :

Lundi 17 Septembre 2018 - 19:45

Mise à jour :

Lundi 17 Septembre 2018 - 20:01
© LIONEL BONAVENTURE / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Une jeune femme de 33 ans s'est vue prescrire 45 jours d'ITT après avoir eu le fémur déplacé à la suite d'un contrôle de la RATP dans une station de RER à Rueil-Malmaison, début septembre. Elle dénonce la violence des contrôleurs.

La victime et les contrôleurs ont tous portés plainte pour violence. Une jeune femme de 33 ans a écopé de pas moins de 45 jours d'interruption totale de travail après avoir eu la hanche déboîtée lors d'un contrôle de titre de transports à la gare RER de Rueil-Malmaison. L'intervention des contrôleurs de la RATP a totalement dégénérée.

Selon le journal Le Parisien, qui révèle l'information, les faits ont eu lieu le 7 septembre dernier. La victime avait pris le RER ce jour-là à Rueil-Malmaison pour rendre visite à sa mère à Paris. Faute d'espèces sur elle, elle n'a pas pu acheter son titre de transport à la borne qui n'acceptait pas les cartes de crédit. Elle a donc enjambé la barrière qui permet l'accès au quai.

Lire aussi - Un journaliste étranglé et frappé par des contrôleurs de la RATP pour avoir filmé un contrôle

"Je me suis retrouvée face à deux contrôleurs, en civil avec des brassards orange. J’ai expliqué, ils m’ont dit qu’il y avait un autre distributeur de l’autre côté de la gare. Je vis habituellement à La Réunion, je n’ai pas l’habitude, je ne savais qu’il y avait une autre entrée", a-t-elle souligné au quotidien. Elle se fait donc contrôlée par les agents qui, faute de se voir présenter une pièce d'identité, ont appelé les forces de l'ordre.

"En attendant son arrivée, ils se sont mis autour de moi, une femme contrôleuse les a rejoints, j’étais encerclée. Pour déstresser, je souhaitais marcher mais eux ne voulaient pas", a poursuivi la jeune femme. Et d'ajouter: "J’essayais de sortir de ce cercle, alors j’ai repoussé la femme. Puis le plus grand des contrôleurs m’a attrapé au cou, j’ai entendu «Mettez la au sol» et je me suis retrouvée par terre. Je hurlais".

Au sol, la douleur qu'éprouve la jeune femme est insoutenable.  Et pour cause, la jeune femme a eu le fémur déboîté de sa hanche durant l'altercation. "La trentenaire a été évacuée vers l’hôpital de Nanterre puis celui d’Argenteuil (Val-d’Oise) où les médecins ont dû lui faire une anesthésie générale pour remettre l’os à sa place", précise le quotidien. L’unité médico-judiciaire (UMJ) lui a prescrit 45 jours d’interruption totale de travail (ITT), l'empêchant ainsi de rentrer dans son île, comme cela était initialement prévu.

Les deux agents de la RATP impliqués dans l’altercation se sont eux vu prescrire trois jours d’ITT pour l’un, cinq pour l’autre. L'entreprise a ouvert une enquête tout comme la police en raison des plaintes déposées.

Voir:

Un conducteur de la RATP meurt écrasé par son propre bus lors d'une inspection

La "qualité de service" chantier prioritaire de la PDG de la RATP

Une jeune femme de 33 ans s'est vue prescrire 45 jours d'ITT après un contrôle dans un gare RER.


Commentaires

-