Reliquaire d'Anne de Bretagne: un voleur demande sa libération pour se marier

"Un projet sérieux"

Reliquaire d'Anne de Bretagne: un voleur demande sa libération pour se marier

Publié le :

Lundi 09 Juillet 2018 - 09:44

Mise à jour :

Lundi 09 Juillet 2018 - 09:52
Un des voleurs présumés du reliquaire d'Anne de Bretagne, mis en examen en avril dernier, a demandé jeudi à être remis en liberté. La raison: il se marie en septembre prochain et de nombreux frais ont été engagés. La chambre d'instruction de Rennes a refusé vendredi.
© FRANK PERRY / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un détenu de la maison d'arrêt de Nantes a fait jeudi 5 une demande de remise en liberté et s'est immédiatement vu opposer un refus vendredi 6 de la part de la chambre d'instruction de Rennes.

Le suspect est l'un des voleurs présumés du reliquaire d'Anne de Bretagne. Le précieux objet avait été dérobé dans la nuit de vendredi 13 à samedi 14 avril dernier au musée Dobrée de Nantes.

Le détenu voudrait en fait se marier en septembre prochain, c'est pour cela que son avocate a transmis sa demande de remise en liberté.

A voir aussi: Le cœur reliquaire d'Anne de Bretagne volé à Nantes

"Toute la famille doit venir d'Algérie. Il y a le traiteur, la salle ou encore le DJ… 10.000 euros ont été engagés. Ce mariage est un projet sérieux", s'est-elle justifiée dans les colonnes de Ouest France.

Mais l'enquête est loin d'être terminée et "il y a un risque de concertation avec d'autres personnes", a décrété le juge chargé de l'enquête. La porte n'est pas complètement fermée pour autant puisque le magistrat a indiqué que "le prévenu (avait) le temps de refaire une demande".

En effet, si deux hommes de 22 et 23 ans ont été interpellés une semaine après le vol, deux autres personnes sont toujours activement recherchés. "Sur les images de vidéosurveillance, quatre personnes apparaissent", a indiqué le parquet.

La pièce d'orfèvrerie était restée introuvable malgré de nombreuses perquisitions et la mobilisation de différentes associations. Le comité Anne de Bretagne, un collectif d'association, avait ainsi proposé de faire une médiation entre les voleurs et le musée afin que la relique retrouve sa place au musée Dobrée.

La boite en or d'une quinzaine de centimètres en forme de cœur a finalement été retrouvée le samedi 21 avril sur une plage de Saint-Nazaire, dans un baril enfouit dans le sable.

Un des voleurs présumé du reliquaire d'Anne de Bretagne a demandé à être remis en liberté pour pouvoir se marier.

Commentaires

-