Rueil-Malmaison: l'instituteur accusé de viol sur mineur détenait des images pédopornographiques

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Rueil-Malmaison: l'instituteur accusé de viol sur mineur détenait des images pédopornographiques

Publié le 11/04/2015 à 10:38 - Mise à jour à 11:42
©Pol Emile/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): Pierre Plottu

-A +A

Un instituteur de CM2 des Hauts-de-Seine a été suspendu vendredi 10 après que des images pédopornographiques aient été découvertes sur son ordinateur. Les policiers enquêtaient sur des accusations de viols sur mineur remontant à une quinzaine d'années.

L'homme enseignait à des élèves de CM2, il a été suspendu. Suite à des accusations de viol sur mineur de moins de 15 ans, les enquêteurs ont découvert des images pédopornographiques dans l'ordinateur de cet instituteur de Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine) âgé de 35 ans. Une affaire qui remonte à une quinzaine d'années, "sans lien avec son activité professionnelle", selon le parquet cité par France Info, et dans le cadre de laquelle il a été mis en examen il y a cinq mois.

Le suspect enseignait à l'école publique Claude Monnet de Rueil-Malmaison. Il est soupçonné de viols et d'agressions sexuelles sur un mineur de moins de 15 ans qui remonteraient à une quinzaine d'années mais dont la justice n'a été saisie qu'en 2014. Suite à ces accusations, les enquêteurs ont notamment fouillé son ordinateur, sur lequel ils ont donc trouvé des images pornographiques mettant en scène de jeunes enfants.

Le trentenaire a immédiatement écopé d'une deuxième mis en examen pour ces faits, jeudi 9, pour "détention d'images de mineurs présentant un caractère pornographique". Il s'est également vu "notifier l'interdiction d'exercer toute activité professionnelle ou bénévole le mettant en relation avec des mineurs", entraînant sa suspension par l'Education nationale, selon un communiqué conjoint du ministère et du parquet de Nanterre. Le directeur académique des Hauts-de-Seine a également affirmé qu'il n'avait pas eu connaissance de la première mise en examen de l'instituteur et n'a été prévenu que lors de la seconde, suite à une ordonnance du juge en charge de l'affaire.

A ce stade, il n'y aurait aucun soupçon de faits de pédophilie commis dans l'enceinte de son établissement de Rueil-Malmaison. Des réunions d'information vont néanmoins être proposées aux parents d'élèves de l'école.

 

Auteur(s): Pierre Plottu


PARTAGER CET ARTICLE :


L'enseignant âgé de 35 ans enseignait à des élèves de CM2 à l'école Claude Monnet de Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine).

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-