Salah Abdeslam: son frère Mohamed cerveau d'un braquage à Molenbeek

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 15 juin 2018 - 12:58
Image
Mohamed Abdeslam
Crédits
©Emmanuel Dunand/AFP
Le frère de Salah Abdeslam, Mohamed, a avoué être le cerveau d'un braquage à Molenbeek, dont le butin était de 68.000 euros.
©Emmanuel Dunand/AFP
Mohamed Abdeslam, le frère de Salah A., a reconnu être le cerveau d'un braquage survenu en janvier dernier sur la commune de Molenbeek-Saint-Jean (Belgique). Le butin s'élevait à 68.000 euros.

Le 23 janvier dernier, deux employés de la mairie de Molenbeek-Saint-Jean (Belgique) ont été braqués alors qu'ils étaient en train d'apporter la recette communale à la banque. Montant du butin: 68.000 euros.

Un homme masqué et armé d'un couteau avait menacé ces deux personnes et les avait forcées à lui remettre la totalité de l'argent, avant de prendre la fuite.

Placé sous mandat d'arrêt peu de temps après les faits, le frère de Salah Abdeslam, Mohamed, a reconnu être le cerveau du braquage, selon une information révélée par le média belge Sud Info jeudi 14.

Un deuxième suspect, Youssef B., avait également été placé sous mandat d'arrêt, et portait un bracelet électronique (comme Mohamed Abdeslam) depuis le 24 mai dernier.

Lire aussi: Perpétuité réelle - Salah Abdeslam peut-il être condamné "à vie" en France?

En février, Mohamed Abdeslam -qui avait été soupçonné car il avait récemment été licencié de son emploi à la mairie (il connaissait les procédures de transfert d'argent)- avait été placé en détention provisoire mais niait toute implication dans le vol. Jusqu'à tout récemment donc.

Puisque le frère de Salah Abdeslam (l'unique suspect des attentats du 13 novembre 2015) est donc passé aux aveux devant un juge d'instruction belge, chargé d'instruire cette enquête. Il a été inculpé pour vol avec violence.

Pierre-Raphaël Collignon, l'un des employés communaux agressés, a lui été inculpé pour complicité. Il aurait transmis des informations (date, heure et lieu de transfert de la recette communale) à Youssef B., qui serait donc l'homme masqué auteur du braquage. Ce dernier n'a pas avoué les faits.

Dans cette affaire, un dernier point reste à éclaircir: l'implication exacte de la deuxième personne "agressée" par Youssef B., qui est en réalité une ex-petite amie de Mohamed Abdeslam.

À LIRE AUSSI

Image
France-Soir
Fusillade à Bruxelles en 2016: pas de procès en appel en Belgique pour Abdeslam
Salah Abdeslam, seul membre encore en vie des commandos jihadistes du 13 novembre à Paris, ne sera pas rejugé après sa condamnation en Belgique à 20 ans de prison pour...
23 mai 2018 - 12:37
Image
Salah Abdeslam et Hamza Attou Station service 14 novembre
Attentats du 13 novembre: un complice d'Abdeslam remis en liberté
Hamza Attou, complice dans la fuite de Salah Abdeslam en Belgique après les attentats du 13 novembre, a été remis en liberté. Il a en effet purgé le maximum de la déte...
15 mai 2018 - 13:54
Société
Image
Les avocats de Salah Abdeslam Sven Mary (à droite) et Romain Delcoigne, le 5 février 2018 avant l'ouverture du procès à Bruxelles
Salah Abdeslam anéantit les minces espoirs qu'il parle enfin
Salah Abdeslam, seul membre encore en vie des commandos jihadistes du 13 novembre 2015 à Paris, a décidé de ne pas se représenter à son procès organisé à Bruxelles sur...
06 février 2018 - 16:34
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don