Séquestré pendant trois ans par son propre père

Séquestré pendant trois ans par son propre père

Publié le :

Samedi 10 Octobre 2015 - 16:38

Mise à jour :

Samedi 10 Octobre 2015 - 16:47
©Bohac Yann/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un homme de 37 ans a été mis en examen vendredi 9 à Mulhouse pour avoir enlevé à sa mère et séquestré son propre fils pendant trois ans. Selon le procureur de la République, l'enfant vivait dans des conditions déplorables et serait très marqué psychologiquement.

L'enfant de huit ans était "livré à lui même toute la journée" dans "un appartement d'une saleté repoussante (et) à peine meublé, (...) hors de toute surveillance et en danger". Les mots du procureur de la République de Mulhouse (Haut-Rhin) en disent long sur les conditions dans lesquelles le jeune garçon a vécu pendant trois ans.

L'enlèvement remonte à la séparation des parents en octobre 2012. Le couple vivait alors à Nice et la mère avait obtenu la garde. Le père avait alors emmené son fils avec lui et disparu sans laisser de trace. Malgré les recherches de la police niçoise en charge de l'enquête, ils étaient restés introuvables toutes ces années.

Ce n'est que récemment que les enquêteurs ont pu localiser le père de l'enfant grâce à son téléphone portable. Il vivait à Mulhouse où il avait trouvé du travail mais venait d'être licencié. Les enquêteurs ont profité de cette situation pour lui tendre un piège dans les locaux de son ancien employeur. L'homme s'y est rendu pour signer sa lettre de licenciement et a été interpellé sur place.

Par la suite les policiers ont découvert l'enfant au domicile du père. Selon le parquet de Mulhouse, il portait des traces de morsures de punaises sur le corps et des lentes dans les cheveux, témoignage des conditions dans lesquelles il vivait. Le jeune garçon n'était pas scolarisé et son seul contact avec le monde extérieur était une chaîne de télévision pour enfants.

Il n'a pas subi de violence physique selon le procureur, mais l'impact psychologique de sa séquestration nécessitera "une difficile reconstruction". Les enquêteurs auraient notamment été frappés par le fait que l'enfant parle "doucement", une habitude que lui aurait inculqué son père afin de ne pas attirer l'attention des voisins. Il  n'a par ailleurs pas exprimé le désir de voir sa mère. Il a été placé dans un foyer puis en famille d'accueil avant de pouvoir la retrouver.

Son père, âgé de 37 ans, a été mis en examen vendredi 9 pour enlèvement, séquestration, soustraction de mineur de 15 ans par ascendant et soustraction à des obligations d’éducation. Il n'aurait pas exprimé de regret mais tenté de se "justifier de manière pathétique", avouant ne pas avoir"été à la hauteur". Il encourt jusqu'à 30 ans de réclusion criminelle.

 

L'enfant a vécu trois ans coupé du monde dans "une saleté repoussante".


Commentaires

-