Tarn: plus de 200 tombes chrétiennes saccagées dans un cimetière de Castres

Tarn: plus de 200 tombes chrétiennes saccagées dans un cimetière de Castres

Publié le :

Jeudi 16 Avril 2015 - 07:31

Mise à jour :

Jeudi 16 Avril 2015 - 15:04
©Jean-François Gornet/Flickr
PARTAGER :

Pierre Plottu

-A +A

Des dizaines de tombes ont été saccagées dans un cimetière de Castres (Tarn), mercredi 15 en pleine après-midi. Il semble que le ou les vandales aient visé les tombes arborant des symboles chrétiens.

Les cibles étaient semble-t-il les symboles chrétiens. Des dizaines de tombes ont été saccagées dans le cimetière Saint-Roch de Castres, dans le Tarn, mercredi 15 après-midi. Aucune tombe n'a en revanche été ouverte ou profanée, selon Francetv Infos qui révèle l'information, et les carrés militaire et israélite ont été épargnés.

Le saccage aurait été perpétré par au moins un individu, qui aurait profité de la pause des gardiens du cimetière, entre 12h et 14h30 environ, pour s'y introduire et commettre leur forfait. Durant ce laps de temps, des dizaines de tombes ont été dégradées, notamment celles arborant des symboles chrétiens.

Ainsi, de nombreuses croix et de représentations du Christ gisaient au sol dans les allées du cimetière, brisées. Aucune inscription ou autres tags n'a toutefois été relevée sur place, tandis qu'un décompte exact de 216 concessions touchées a été communiqué dans la soirée de mercredi par la procureur adjoint de Castres, Charlotte Beluet. Le carré militaire et celui réservé à la communauté juive ont été épargnés a confirmé le maire de Castres Pascal Bugis à France 3.

Un homme suspect aurait également été aperçu par l'un des gardes, mais aurait réussi à prendre la fuite. A ce stade, le parquet estime qu'il s'agit d'un acte "sans connotation politique, raciale ou religieuse". Le maire Pascal Bugis y voit quant à lui un "parti pris contre la symbolique chrétienne".

François Hollande a condamné très vite des actes "indignes et qui portent atteinte aux valeurs de notre République". "Tout sera mis en œuvre pour que soient rapidement identifiés et punis" les auteurs de ces dégradations faites "au mépris des croyances des vivants et du respect dû aux morts", précise le communiqué du président. A sa demande, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve sera sur place ce jeudi.

 

De nombreuses croix et représentations du Christ ont été vandalisées au cimetière Saint-Roch de Castres, mercredi après-midi.


Commentaires

-