Tours - Tué pour une place de parking: "pas grave" pour les agresseurs

Tours - Tué pour une place de parking: "pas grave" pour les agresseurs

Publié le :

Mardi 18 Septembre 2018 - 08:45

Mise à jour :

Mardi 18 Septembre 2018 - 09:05
© Philippe HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un homme de 43 ans est mort après avoir été battu devant ses trois enfants par deux frères sur un parking de Saint-Pierre-des-Corps, près de Tours. Les deux hommes, qui "font comme si ce n'était pas grave" selon le procureur, lui reprochait d'avoir pris leur place de stationnement.

Le déchaînement de violences ne semble avoir d'égal que la futilité du motif. Deux frères âgés de 21 et 24 ans ont été interpellés pour avoir battu à mort un homme à qui il reprochait de leur avoir pris leur place de parking,  samedi 16 à Saint-Pierre-des-Corps, dans la banlieue de Tours. Des violences qui ont été commises devant les trois enfants de la victime.

Selon les premiers éléments récoltés, une jeune fille, mineure, se tenait cet-après-midi là sur une place de stationnement du parking des Atlantes afin de la réserver pour des membres de sa famille. L'homme, un chauffeur de bus de 43 ans qui circulait avec ses enfants, l'aurait tout de même prise.

C'est alors que les deux jeunes hommes sont arrivés et que la situation a dégénéré. Les témoignages recueillis affirment que les frères se sont acharnés sur le quadragénaire à coups de poing, le frappant même au sol. "On a entendu crier, notamment les enfants de la victime. Certaines personnes ont  tenté de s'interposer mais les deux hommes étaient costauds et ne s'arrêtaient plus. Ils se sont acharnés sur lui. (....) La sécurité est arrivée une min après mais c'était trop tard", a raconté un témoin à France Bleu.

Voir: Nord - poignardé à mort par voisin car la musique était trop forte

Les secours ont été prévenus et la victime a été transportée inconsciente à l'hôpital. Plongée dans le coma, elle est décédée peu après des suites d'une hémorragie cérébrale. Sa fille âgée de 16 ans a été légèrement blessée.

L'un des deux frères a été interpellé le soir même et le second le dimanche 17. Les autorités ont démenti les rumeurs faisant état d'autres agresseurs. Les deux hommes auraient déclaré que leur victime était consciente lorsqu'ils sont parti. Selon le procureur, ils "font comme si ce n'était pas grave. Ces personnes affirment qu'elles étaient en colère et qu'elles ne supportaient pas les insultes".

Ils sont poursuivis pour violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Des faits punissables de 15 ans de prison, 20 ans lorsqu'ils sont commis "par plusieurs personnes agissant en qualité d'auteur ou de complice".

Le drame a entraîné de nombreux témoignages de sympathie marqués par l'incompréhension, mais aussi semble-t-il de colère. Le commissaire de Tours a ainsi jugé bon de préciser qu'il "n'y a pas lieu d'encourager une quelconque justice privée".

Lire aussi:

Homme poignardé dans le métro: un différent entre "voisins" à l'origine du meurtre

L'homme a été frappé devant ses enfants et est mort d'une hémorragie cérébrale.

Commentaires

-