Un candidat des "Anges 12" incarcéré pour l'agression d'un handicapé

Un candidat des "Anges 12" incarcéré pour l'agression d'un handicapé

Publié le :

Mercredi 31 Juillet 2019 - 11:10

Mise à jour :

Mercredi 31 Juillet 2019 - 11:16
©Hadj/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un candidat de la saison 12 des Anges de la téléréalité a été incarcéré après avoir agressé un handicapé mardi 23 à la gare de Villepreux dans les Yvelines. Le jeune homme de 23 ans nie les faits qui lui sont reprochés.

Il ne devait être célèbre qu'à partir de 2020 et la diffusion de la 12e édition des Anges de la téléréalité mais Sahi, 23 ans, a déjà défrayé la chronique en ce mois de juillet.

Ce jeune homme, qui devait donc participer au tournage des Anges 12, a en effet été incarcéré après avoir agressé un handicapé en gare de Villepreux, dans les Yvelines, mardi 23.

Les faits, qu'il nie, se seraient déroulés ce jour-là vers 7h du matin. L'agresseur présumé et la victime atteinte de surdité se sont ainsi croisés à la gare. Sahi, futur candidat de téléréalité, a alors estimé que le jeune homme handicapé prénommé Arnaud lui a jeté un mauvais regard.

A voir aussi: Un enfant handicapé se fait voler son fauteuil roulant à la plage

Une altercation a donc éclaté entre les deux jeunes hommes et une empoignade a provoqué la chute de l'iPhone X de Sahi. Particulièrement en colère, ce dernier a alors exigé que le jeune handicapé le dédommage et l'a conduit jusqu'à un distributeur de billets pour se faire remettre en deux fois 1.230 euros.

Après cet épisode Arnaud, jeune handicapé "au physique fluet", a décidé de porter plainte au commissariat de Plaisir. Rapidement identifié, l'agresseur a été interpelé puis placé en garde à vue.

S'il nie les faits, il a tout de même été incarcéré lundi 29 jusqu'à la tenue de son procès dans un mois.

Sahi, qui se rêvait un avenir dans le petit monde de la téléréalité a été suivi pour des problèmes d'addiction au cannabis selon Le Parisien. Toujours selon le journal, le jeune homme a déjà été condamné à cinq reprises notamment pour des violences sur sa sœur, du recel, ou encore une affaire de stupéfiants.

"Je n'ai jamais forcé ce garçon à me donner de l'argent. C'était pour rembourser mon téléphone", a-t-il expliqué. Son avocat, qui a fait renvoyer le dossier à une date ultérieure, aussi assure qu'il n'y a eu aucune violence: "Dans cette affaire, il y a toute même deux hypothèses, un acte insupportable comme l'évoque le procureur ou celle de mon client: un dédommagement d'un téléphone cassé. Je rappelle que cela s'est produit dans une gare et un distributeur de billets sous vidéosurveillance avec des agents qui n'ont relevé aucune violence".

Le procureur a quant à lui estimé que l'acte était "odieux": l'agresseur présumé ne pouvait pas ignorer le handicap du plaignant.

Quant à la production des Anges 12, elle n'a pour l'instant fait aucun commentaire sur cette information. Sahi, qui travaille dans le monde de la nuit à Paris, pourrait être évincé du casting si les faits sont avérés.

A lire aussi:

L'accès à la justice, un parcours semé d'embûches pour les personnes handicapées

Un futur candidat des "Anges 12" a été incarcéré après l'agression d'un jeune homme handicapé.


Commentaires

-