Un jeune homme noir de 20 ans s'endort au volant, la police l'abat de 25 balles

Un jeune homme noir de 20 ans s'endort au volant, la police l'abat de 25 balles

Publié le :

Jeudi 21 Février 2019 - 13:39

Mise à jour :

Jeudi 21 Février 2019 - 14:04
© Brendan Smialowski / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Le 9 février dernier, Willie McCoy un jeune homme de 20 ans a été abattu par six policiers en intervention autour de sa voiture où il s'était visiblement endormi. Les agents se sont sentis "menacés" lorsque le jeune homme s'est réveillé. Une enquête est en cours.

Les faits ne sont pas encore tous confirmés mais il semble bien que la police américaine vient de commettre une bavure considérable. La presse locale vient de dévoiler mercredi 20 (voir ici) qu'un certain Willie McCoy, un jeune homme noir de 20 ans, a été abattu par la police au volant de sa voiture à l'arrêt. L'homme était visiblement en train de dormir, et venait de se réveiller, peut-être en sursaut, quand les policiers ont ouvert le feu à 25 reprises.

Les faits se déroulent à Vallejo, en Californie non loin de San Francisco le 9 février. Willie McCoy, qui essaie de percer dans le rap (sous l'alias "Wille Bo"), sort d'une séance d'enregistrement chez un membre de sa famille et dirige son véhicule vers un fast-food mexicain, de l'enseigne Taco Bell.

A 22h30, les employés du restaurant appellent la police rapportant une situation étrange: la voiture de Willie McCoy bloque la file du drive-in (pour ceux qui prennent à emporter) et le jeune homme est affalé au volant, visiblement endormi.

Deux policiers arrivent alors sur les lieux, constatent la situation et s'aperçoivent que le jeune homme a une arme à feu posée sur ses genoux. Même si la Californie a des lois assez restrictives, la détention d'arme n'est pas illégale dans l'Etat. Quatre autres policiers arrivent en renfort et c'est à ce moment que conducteur s'éveille. Les coups de feu claquent: en quatre seconde Willie McCoy est criblé de balles dans la tête, la gorge, la poitrine et les épaules.

Lire aussi: USA: pas de poursuites contre un policier qui avait abattu un Noir

Selon la police, l'homme aurait esquissé un mouvement vers son arme à son réveil en ignorant les injonctions à lever les mains. Se sentant menacés, les agents ont donc tiré.

La famille a décidé d'aller en justice estimant que le jeune homme avait été victime d'une réaction excessivement violente de la police car il était noir.

La police de Vallejo a annoncé que les six agents sont suspendus administrativement le temps de l'enquête.

Voir aussi:

Vingt ans de prison pour un policier américain meurtrier d'un Noir

USA: au moins 19 ans de prison pour un policier ayant tué un Noir

Les policiers ont ouvert le feu s'estimant "menacés".


Commentaires

-