Cancer colorectal: un test de dépistage plus efficace et plus simple

Cancer colorectal: un test de dépistage plus efficace et plus simple

Publié le :

Mercredi 24 Décembre 2014 - 10:03

Mise à jour :

Mercredi 24 Décembre 2014 - 15:29
Des progrès dans le dépistage du cancer colorectal: un nouveau test, plus simple et plus efficace, sera disponible en mars prochain. Cette maladie est le deuxième cancer le plus meurtrier en France.
©EmilyDPardo/Flickr
PARTAGER :
-A +A

Dépister 8 cancers colorectaux sur 10, soit le double d'aujourd'hui: c'est l'objectif du nouveau test de dépistage de ce cancer, qui sera disponible en mars prochain.

L'Institut national du cancer (Inca) et la Caisse nationale d'assurance maladie (UNCAM) ont annoncé la semaine dernière dans un communiqué que la procédure d’achat nécessaire à la mise en place de ce nouveau test de dépistage venait d’aboutir.

"Une nouvelle étape est franchie dans le dépistage du cancer colorectal, avec la mise à disposition prochaine du test immunologique de détection de sang occulte dans les selles, dont la sensibilité accrue permet une meilleure détection des cancers et des lésions précancéreuses", explique la communiqué.

"Ce test, à la fois plus performant et plus simple d’utilisation, sera diffusé progressivement auprès des 17 millions de personnes de 50 à 74 ans concernées par le programme national de dépistage, par leur médecin traitant".

En France, le cancer colorectal est le troisième cancer le plus fréquent et le deuxième le plus meurtrier, avec 42.000 nouveaux cas et plus de 17.500 décès en 2012.

Le dépistage organisé du cancer colorectal repose depuis 2009 sur la recherche de sang dans les selles par le test Hémoccult®, proposé à tous les Français de 50 à 74 ans et réalisable à domicile. Le nouveau test, un test immunologique, est plus facile à faire (1 prélèvement de selles au lieu de 6) et plus performant.

"Ce nouveau test est une grande avancée pour la médecine et la population française", ont souligné les principales organisations de gastro-entérologie. "Ce test détecte 8 cancers sur 10, à un stade le plus souvent curable, au lieu de 4 cancers sur 10 pour l’ancien test, et aussi 4 fois plus de lésions précancéreuses, qui peuvent être ensuite enlevées au cours d’une coloscopie, assurant ainsi une vraie prévention du cancer".

"L’ensemble des gastroentérologues français se réjouit de ce progrès majeur dans la prévention du cancer colorectal, et se félicite de la décision récente du directeur de l’UNCAM qui a repris et fait aboutir ce dossier", ajoutent dans un communiqué commun la Société nationale française de gastro-entérologie (SNFGE), la Fédération francophone de cancérologie digestive (FFCD), la Société française d'endoscopie digestive (SFED) et le Conseil national professionnel d'hépato-gastro-entérologie (CNP-HGE).

 

 

Le nouveau test de dépistage du cancer colorectal sera plus simple et plus efficace.


Commentaires

-