Carmat: un patient greffé a finalement reçu un "vrai" cœur

Carmat: un patient greffé a finalement reçu un "vrai" cœur

Publié le :

Jeudi 02 Août 2018 - 09:48

Mise à jour :

Jeudi 02 Août 2018 - 10:36
Un patient qui avait reçu en octobre 2017 un cœur artificiel Carmat a été greffé en juin dernier d'un "vrai" cœur, a fait savoir mercredi l'entreprise française. Une première pour le dispositif, qui a cette fois tenu huit mois et permis une amélioration de l'état de santé du patient.
© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

C'est une double victoire pour la société Carmat, qui fabrique et commercialise le désormais célèbre cœur artificiel du même nom. Non seulement le dernier patient greffé a survécu au-delà de la durée espérée, mais son état s'est amélioré au point qu'il a pu subir une "vraie" transplantation.

Il s'agit donc du premier greffé à ne pas mourir avec cette prothèse dans la poitrine. Encore en phase de test, le cœur Carmat n'est en effet implanté qu'à des personnes se trouvant dans un état particulièrement grave. Les cinq premiers patients étaient tous décédés entre un et neuf mois après l'opération.

Voir: Cœur artificiel - Carmat s'associe à une société d'impression 3D

Mais cette fois-ci, il y aura donc une vie après le cœur artificiel pour cette personne. "Le patient souffrant d’insuffisance cardiaque terminale n’était initialement pas éligible à la transplantation cardiaque dû à son hypertension pulmonaire. L’implantation du dispositif Carmat a été réalisée en octobre 2017 dans le cadre de l’étude Pivot, en attente d’une transplantation. Durant cette période de 8 mois, l’état de santé du patient s’est considérablement amélioré grâce au soutien du dispositif Carmat qui lui a permis de se rétablir efficacement de son hypertension pulmonaire pour devenir éligible à une transplantation et, finalement, recevoir un cœur de donneur au mois de juin", a fait savoir l'entreprise.

Ce "score" de huit mois est également une victoire pour le dispositif qui en est à sa deuxième phase de test avec normalement une vingtaine de patients qui doivent être greffés d'ici fin 2018 (le nombre de greffe en cours n'est pas connu, les résultats des opérations étant incertains pendant plusieurs semaines).

Car l'objectif est que le patient soit maintenu en vie six mois. Et les premiers essais avaient montré des résultats très différents en matière de survie. Au point qu'après le cinquième décès, ils avaient été suspendus six mois le temps que l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) se prononce.

Lire aussi:

Coeur artificiel: Carmat implante son étude à Prague

L'entreprise française Carmat annonce une première implantation à l'étranger de son cœur artificiel

Un patient a pu améliorer sa santé grâce à Carmat pour recevoir un "vrai" coeur.


Commentaires

-