Guérir du coronavirus: le traitement par le plasma sanguin testé dès la semaine prochaine

Guérir du coronavirus: le traitement par le plasma sanguin testé dès la semaine prochaine

Publié le 03/04/2020 à 08:33 - Mise à jour à 15:27
© GUILLAUME SOUVANT / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A

Un espoir de traitement du Covid-19: le plasma sanguin de personnes contaminées mais guéries pourrait être transfusé à des malades pour se défendre contre le coronavirus. Selon France-Inter, un essai clinique va commencer dès la semaine prochaine et ce remède pourrait être validé dans trois semaines. 

Les patients qui ont résisté au Covid-19 ont développé des anticorps contre le virus. Ces protéines que leur système immunitaire a utilsées pour combattre les agents pathogènes se trouvent dans le plasma sanguin. 

 

A lire aussi: Coronavirus: l'Académie de médecine pour le port du masque obligatoire même alternatif (et pour un camouflet au gouvernement)

 

Selection parmi la population guérie

L’idée de chercheurs des hôpitaux new-yorkais consiste à sélectionner, parmi la population guérie, des donneurs dont le sang est particulièrement chargé en anticorps, pour ensuite procéder à des transfusions sur les malades. 

Premiers symptômes

La sélection des plasmas est ce qui différencie l’approche des hôpitaux de New York par rapport à des traitements similaires utilisés lors de précédents épidémies, comme Ebola en Afrique ou le SRAS à Hong Kong. Les résultats avaient en effet été mitigés. 

Une autre condition au succès de la méthode serait la réalisation de transfusions sur des personnes contaminées au début des symptômes. L’approche consiste donc à contenir le nombre de cas graves et à ainsi l’afflux de patients dans les hôpitaux, en particulier dans des services de réanimation submergés. 

Essai clinique

La Food & Drug Administration américaine a autorisé l’utilisation de plasma dans les services d’urgence. Les chercheurs new-yorkais espèrent également pouvoir étendre cette technique à des personnes présentant des risques élevés. Et en premier lieu les personnels soignants. 

Des essais cliniques sont en cours aux Etats-Unis, qui comptent démontrer l’efficacité de la méthode. Les autres pays sont à l’écoute car le plasma des personnes guéries présente un autre avantage : il n’y a cette fois pas de risque de pénurie.

A lire aussi: Chloroquine, Remdévisir : ces traitements prometteurs contre le coronavirus

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Les transfusions de plasma sanguin, une autre piste de traitement

Fil d'actualités Société