De nouvelles prothèses mammaires liées à un risque de cancer

De nouvelles prothèses mammaires liées à un risque de cancer

Publié le :

Jeudi 27 Septembre 2018 - 13:51

Mise à jour :

Jeudi 27 Septembre 2018 - 14:08
©Benoît Tessier/Reuters
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Le docteur Christian Marinetti, qui a été à l'origine du scandale des prothèses PIP, a alerté ce jeudi sur les cancers qui peuvent être provoqués par les prothèses mammaires texturées Biocell, de l'Américain Allergan. Toutefois, leur retrait total n'est pas encore envisagé.

Se dirige-t-on vers un nouveau scandale après celui des prothèses mammaires PIP? Le médecin à l'origine de l'alerte concernant une nouvelle fois de tels produits est là aussi le docteur Christian Marinetti, chirurgien-plasticien et esthétique marseillais.

Toutefois s'il met en garde sur les dangers induits par certaines prothèses, il appelle non pas à leur abandon total mais à une prise en compte réelle de ce risque avant de recommander leur pose à des patientes.

Cette mise en garde concerne les prothèses mammaires texturées Biocell, de l'Américain Allergan, le leader mondial dans le domaine. Selon le docteur Christian Marinetti, qui s'appuie notamment sur un rapport de l'Agence nationale de santé et de sécurité du médicament (ANSM), celles-ci peuvent provoquer des lymphomes anaplasiques à grandes cellules. Ces prothèses sont particulièrement destinées aux femmes ayant dû subir une ablation des seins. Elles sont donc "texturées" pour mieux adhérer. C'est cet aspect granuleux qui serait à l'origine des cancers en question.

Voir: Prothèses PIP: Mas définitivement condamné après le rejet de son pourvoi

En France, depuis 2011, l'ANSM a recensé 50 cas, dont plusieurs ont été fatals sur 400.000 à 500.000 femmes. Un chiffre qui peut paraître faible, mais le lymphome anaplasique à grandes cellules est un cancer rare.

Le médecin lanceur d'alerte nuance toutefois ce risque, qui doit être analysé au regard de l'intérêt des prothèses Biocell. "Comme pour un médicament, les prothèses ont des effets secondaires. Celui-là est grave, mais rare. (...) Mais maintenant que nous le connaissons, nous sommes obligés d'en tenir compte", a-t-il expliqué à Franceinfo. Cette prothèse "a permis à des tas de femmes qui ont eu un cancer du sein, qui ont été amputées du sein, de retrouver une apparence physique normale", rappelle Christian Marinetti pour qui il faudra donc que les chirurgiens proposent cette solution en tenant compte des risques et surveiller plus strictement la santé des patientes qui se sont déjà fait poser de telles prothèses.

Lire aussi:

Elles meurent d'un cancer après une greffe d'organes d'une même donneuse

Cancers, diabètes, AVC: la bataille contre les maladies non transmissibles n'est pas gagnée

Les prothèses mammaires texturées Biocell provoqueraient une forme rare de cancer.


Commentaires

-